Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Un bain de rayonnements

Vous êtes ici : » » Un bain de rayonnements ; écrit le: 29 juin 2012 par azza modifié le 14 novembre 2014

Un bain de rayonnementsUn bain de rayonnements

Depuis l’origine, le règne animal et le règne végétal ont été exposés aux rayons lumineux provenant du Soleil, mais aussi à de multiples radiations invisibles. Ces rayonnements naturels comprennent, d’une part, les cosmiques, en provenance de tous les points du ciel, et, d’autre part, la radioactivité issue des roches terrestres. De plus, depuis le début du xxe siècle, les hommes ont commencé à utiliser les rayons X, notamment à des fins médicales, et à émettre dans l’environnement des ondes radio dont la fréquence, et surtout l’intensité, n’ont cessé d’augmenter. Enfin depuis une cinquantaine d’années, il s’ajoute à ces rayonnements ceux qui proviennent de la dif­fusion dans l’environnement d’isotopes radioactifs artificiels, créés pour la médecine ou par l’industrie, ou disséminés à l’époque des essais nucléaires atmosphériques. Quels sont les effets de toutes ces radiations sur les organismes vivants et en’particu- lier sur l’homme ?

Pour répondre à cette question, il est très important de distinguer les rayonne­ments ionisants, et les autres. Les premiers possèdent suffisamment d’énergie pour provoquer l’ionisation des atomes et des molécules, et les seconds interagissent prin­cipalement avec la matière’inerte ou vivante par des processus d’excitation. Cette dis­tinction est faite sur la figure 101 pour les rayonnements a, P et y issus de la radioactivité et pour l’ensemble des radiations électromagnétiques, qui vont des photons y aux ondes radio. On peut y voir que tous les rayonnements de radioactivité sont ionisants, ainsi que les rayons X et les rayons ultraviolets les plus énergétique.



Comme nous le verrons plus loin, l’exposition à ces rayonnements ionisants pré­sente des dangers spécifiques, ce qui ne signifie pas que les autres ne comportent aucun risque. Par exemple, on peut être rendu aveugle par un faisceau laser, ou brûlé par une exposition à des flux intenses de rayonnements infrarouges ou de type micro-onde.

Les rayonnements ionisants étant ceux qui présentent le plus de risques pour la santé, et leurs effets faisant l’objet de discussions souvent polémiques, il est égale­ment intéressant, pour y voir clair, de les classer en fonction de leur origine, naturelle ou artificielle.

La vie terrestre s’est donc développée dans un véritable bain de radiations, ce qui ne signifie pas que ce type d’exposition soit sans danger, mais ce qui veut dire, à coup sûr, qu’il faut un grand nombre de rayonnements pour provoquer un effet néfaste sur l’organisme. Ce fait a été confirmé par de nombreuses expériences effectuées sur les animaux, par les observations faites sur des travailleurs régulièrement exposés à des radiations ionisantes, et à l’occasion d’irradiations accidentelles. Ainsi, non seulement le corps humain est incapable de percevoir ces rayonnements, mais il oppose une remarquable résistance à leur action.

Lorsque l’on se souvient que les détecteurs, et l’électronique qui leur est associée, sont conçus pour que la moindre particule qui les traverse donne naissance à un si­gnal, une conclusion s’impose : le corps humain est un très mauvais détecteur !

Vidéo : Un bain de rayonnements

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Un bain de rayonnements

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles