Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Holocentre diadème

Vous êtes ici : » » Holocentre diadème ; écrit le: 24 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Holocentre diadèmeHolocentre diadème

Long de 25 cm au maximum, l’Holocentre diadème, qui se tient entre 5 et 45 m de profondeur et se nourrit surtout de petits poissons, est répandu dans les océans Indien et Pacifique. Bien qu’il soit nocturne, on l’élève dans les aquariums pu­blics. Dans ces conditions, il préfère les bacs pas trop éclairés et riches en recoins sombres.

L’Holocentre cardinal (Plectrypops retrospinis), habitant des Caraïbes, vit surtout autour des Bermudes, des Bahamas et des Antilles. Il se tient entre 5 et 25 m de profondeur, près du fond, au pied des récifs coralliens et au-dessus des espaces sablonneux. Il ne dépasse pas 10 cm de long et ses dimensions, sa brillante coloration rouge, sans taches, en feraient un hôte idéal des aquariums, mais il est trop rarement capturé pour que l’on puisse satisfaire la demande.



Myripristis murdjan est répandu dans les eaux tropicales de la région indo-pa­cifique et dans la mer Rouge. Ses grands yeux portent une bande transversale fon­cée qui améliore sa vue quand, en plein jour, il se cache dans les recoins obscurs. La nuit, il forme des bancs, chasse des Crabes, des Crevettes, des Mysidés et de petits poissons à une profondeur comprise entre 2 et 27 m. En captivité il lui faut, outre une lumière douce, un aquarium assez profond où il y a beaucoup d’abris, des branches de Coraux ou des pierres. Avec le temps, il s’accoutume à une activité diurne et il arrive qu’il se reproduise. Ses voisins plus petits lui servent parfois de proies.

Placé dans un aquarium, Myripristis murdjan accepte les Crevettes, les Mysidés, la chair de poisson et de Veau, le cœur de Bœuf, des Amphipodes marins, de la chair de Seiche, de petits poissons vivants, des Vers de terre et des Tubifex (vers aquatiques). Les jeunes préfèrent le Plancton (même d’eau douce) et les Artemia.

La famille des Holocentridae réunit quelque soixante-dix espèces de poissons assez massifs, aux grands yeux, dont le corps est revêtu d’écailles cténoïdes rigides. Elle comprend deux sous-familles : d’une part les Holocentrinae, qui ont une grande bouche et défendent un territoire, et d’autre part les Myripristinae, sociables, qui vivent en bancs et dont la bouche est petite.

Vidéo : Holocentre diadème

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Holocentre diadème

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles