Caprodon

> > Caprodon ; écrit le: 24 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Caprodon

Ce poisson , qui atteint 50 cm de long, habite l’océan Pacifique, mais on le connaît bien dans le sud du Japon, en Corée, en Australie et au large des îles Ha­waii. Cependant, sa chair n’est pas particulièrement bonne. Le Caprodon de Schlegel (C. schlegeli) a une répartition analogue bien qu’il se distingue par des yeux plus petits et une tache noire à l’arrière de la partie épineuse de sa nageoire dorsale. Les moitiés supérieures de sa tête et de son corps sont couvertes d’un fin réseau de dessins jaune d’or. Ces deux belles espèces ont, jusqu’à présent, échappé au mercantilisme ainsi qu’aux éleveurs. Elles vivent sur les fonds, et principalement ceux des côtes rocheuses.

Doederleinia berycoides vit seulement dans les eaux japonaises, de Hokkaido à Nagasaki, dans la région de Niigata et celles de Corée. Mesurant 50 cm de long, assez commun en profondeur et près des côtes, ce poisson entre dans la prépara­tion de divers plats japonais.

Le Grammiste à six lignes (Grammistes sexlineatus), qui atteint 25 à 30 cm, est placé par certains spécialistes dans une sous-famille des Grammistinae. On le rencontre dans les eaux tropicales des océans Indien et Pacifique ainsi que dans la mer Rouge. Sur sa couleur de fond, brun à brun foncé, se détachent trois à neuf lignes longitudinales jaune dor, qui ornent ses flancs. Le nombre de ces bandes est plus faible chez les jeunes et augmente avec l’âge et la maturité sexuelle. Cette espèce nage en eau libre et dans les courants. En aquarium, bien qu’il faille l’écarter des espèces plus petites, elle n’est pas trop agressive. Elle apprécie les Mysidés, les petits poissons et les Crabes. Son élevage est facile et on peut lui donner de la chair de poisson au bout d’un certain temps.

Comparé à la sous-espèce nominale, G. sexlineatus proerythraeus se distingue par la présence de seulement trois bandes jaunes sur les côtés (chez l’adulte) et d’une bande centrale rouge allant de la tête à l’une des deux épines situées au début de la nageoire dorsale en longeant le dos. Elle est répandue dans les eaux japonaises, de Kochi aux Ryu-Kyu.

Vidéo : Caprodon

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Caprodon

← Article précédent: Mérou cramoisi Article suivant: Holocentre diadème


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site