Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

La pollution chimique au quotidien

Vous êtes ici : » » La pollution chimique au quotidien ; écrit le: 23 janvier 2012 par Mahfoudhi modifié le 18 novembre 2014

 En marge de cette pollution purement industrielle, une autre pol­lution chimique s’est développée, beaucoup plus discrète celle-là. Mais son ampleur est aujourd’hui préoccupante car il s’agit de pro­duits chimiques consommés et libérés dans le milieu par monsieur et madame « tout le monde », dans le cadre de la vie quotidienne !

Les types de produits chimiquesLa pollution chimique au quotidien

Les solvants

La quasi-totalité des solvants, qu’on appelle aussi des composés organiques volatils (COV) et qui sont utilisés abondamment dans les colles et autre vernis, sont neurotoxiques et/ou cancérigènes. Or le danger n’existe pas seulement au moment de leur utilisation. Ces composés se dégagent dans l’air tout au long de leur lente dégrada­tion, c’est-à-dire tout au long de la vie du matériau qui les contient.



on les trouve dans presque tous les matériaux modernes composites, en particulier dans le bois aggloméré riche en formaldéhydes. Bien sûr, les concentrations de COV émises au moment de l’application n’a i ien à voir avec celles émises après séchage du produit, mais cette pol­lution de fond existe et s’ajoute aux autres.

Les produits d’hygiène et cosmétique

Ces produits sont en fait composés de la multitude de molécules utilisées pour élaborer le large panel de produits de Iâ vie courante qui vont du shampoing à l’emballage, en passant par les déodorants et même les médicaments. Ils sont tous le résultat d’un cocktail de subs­tances chimiques plus ou moins complexes et dont on commence à mesurer l’impact sur la santé humaine.

Il est d’ailleurs surprenant de lire la composition d’un déodorant ou d’un shampoing. C’est une suite de noms de molécules parfaitement inconnues pour le commun des mortels et qui en revanche traduit clairement leur origine artificielle. Là encore, il est assez étonnant que le public, assez méfiant habituellement pour tout ce qui est chimique, ne soit pas plus circonspect quant à leurs utilisations. Nous les con­sommons donc allègrement et les libérons dans le milieu chaque jour.

Dans la composition des déodorants et de nombreux shampoings, on trouve des produits aux effets cancérigènes. Les plastiques, même ali­mentaires, libèrent une palette de composés ayant un effet négatif sur la fertilité. Certaines crèmes solaires pourtant conçues pour préserver la peau, sont susceptibles de contenir des éléments cancérogènes ! En fait, la quasi-totalité des produits issus de l’industrie chimique con­tiennent un ou plusieurs composés nocifs. Là encore les doses restent faibles mais quand elles s’accumulent suite à une utilisation réguliè­re, on peut se demander si les doses sont aussi négligeables que cela. Et nous sommes confrontés quotidiennement à des cocktails chimi­ques dont tous les effets sont encore mal évalués.-Leur action sur la santé humaine commence à peine à être mesurée.

La mise sur le marché de ces produits

Il est affolant de constater que le moindre objet ou produit de consom­mation courante est aujourd’hui d’une complexité chimique extraordinaire et une source de pollution potentielle. La composition d’un simple savon n’a plus rien à voir avec celle du savon traditionnel de Marseille.

Et nous faisons souvent l’erreur de penser que si ces produits sont mis en vente, c’est que leur innocuité ne fait aucun doute. Force est de constater que ce n’est pas le cas, et de nombreuses associations de consommateurs, notamment, ont largement contribué à la prise de conscience générale. Aujourd’hui, on estime à 100 000 le nombre de molécules utilisées dans les produits de consommation et qui échap­pent à tout contrôle concernant leur impact sur l’environnement et la santé.

Vidéo: La pollution chimique au quotidien

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La pollution chimique au quotidien

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles