Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les maladies de l’amiante

Vous êtes ici : » » Les maladies de l’amiante ; écrit le: 24 janvier 2012 par Mahfoudhi modifié le 17 novembre 2014

Les maladies de l'amianteReconnues maladies professionnelles, les maladies de l’amiante sont dues à l’inhalation de fibres d’amiante, minuscules fibres 400 à

2 000 fois plus fines qu’un cheveu. Ce produit, isolant et ignifuge, est chaque année à l’origine de 2 000 cancers des bronches et de la plèvre. En dépit du fait que les risques liés à l’amiante sont connus depuis longtemps, son



utilisation est interdite en France seulement depuis le 1er janvier 1997. Par ailleurs, les délais d’apparition des cancers sont tels que l’on estime que l’amiante sera à lui seul responsable de 100 000 cancers du poumon jusqu’en 2025.

L’exposition à l’amiante

L’exposition à l’amiante a lieu lors de l’extraction minière (Québec, Afrique du Sud, Finlande, Russie), dans l’industrie secondaire (fabri­cation de procédés d’isolation, de tuiles, de garnitures de freins), ou encore lors de l’utilisation et de l’entretien des produits contenant de l’amiante.

Mais, l’exposition à l’amiante en milieu urbain est également impor­tante.

L’asbestose

 Cette maladie due à l’exposition aux fibres d’amiante, est caracté­risée par une fibrose pulmonaire (épaississement des tissus pulmo­naires) diffuse atteignant les bronchioles, l’interstice alvéolaire et lobulaire. Comme pour la silicose (la plus célèbre des maladies profes­sionnelles du poumon due à l’accumulation des poussières de char­bon dans les poumons des mineurs), les lésions apparaissent après une longue exposition. Cette fibrose, aggravée par le tabagisme, peut se transformer, quelques dizaines d’années plus tard, en cancer au ni­veau de la plèvre, du péricarde ou du péritoine, et peut-être dans d’autres organes.

La réglementation

En raison des risques maintenant bien connus de l’amiante, la fa­brication, l’importation et l’utilisation de ce produit, même sous la forme d’amiante-ciment, sont désormais interdites depuis le 1er janvier 1997. C’est la seule mesure qui permettra de ralentir la fré­quence des cancers pulmonaires, qui vont se multiplier dans les pro­chaines années : plus d’un million d’électriciens, de câbleurs, de chauffagistes et de plombiers sont quotidiennement en contact avec de l’amiante.

L’interdiction ne supprime malheureusement pas le danger pour les bâtiments existants floqués à l’amiante : déjà, certains hôpitaux et universités sont fermés en raison des risques qu’ils présentent. Des mesures doivent être effectuées régulièrement pour déceler la présen­ce de fibres d’amiante dans l’air. Au-delà de 25 fibres par litre d’air, les locaux doivent être assainis, c’est-à-dire désamiantés, procédure qui fait elle-même l’objet de polémiques (le désamiantage doit être fait dans des conditions rigoureuses de protection des ouvriers du chan­tier et des habitations environnantes).

Vidéo: Les maladies de l’amiante

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les maladies de l’amiante

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles