Lieu noir, Colin, Charbonnier

> > Lieu noir, Colin, Charbonnier ; écrit le: 24 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Lieu noir, Colin, Charbonnier

Le Lieu noir est largement répandu dans F Atlantique nord, le long des côtes européennes, de la mer de Barents au golfe de Gascogne, au large de l’Islande et au sud de la Norvège. Mais on le croise également dans l’Ouest, près du littoral américain, entre le Labrador et la Caroline du Sud. Sa mâchoire inférieure est un peu plus longue que la supérieure ; le barbillon du menton est très petit ou absent. L’anus se trouve au niveau de la fin de la première nageoire dorsale, enfin, la ligne latérale est bordée d’une couleur claire. Le Lieu noir, qui atteint 1,30 m de long pour un poids de 10 kg, mène une existence pélagique près de la surface ou à grande profondeur. Il fraye dans des profondeurs comprises entre 100 et 200 m, ou  l’eau a une plus forte salinité et une température stable de 6 à 8 °C. Après une phase de vie pélagique, les jeunes lieus gagnent des eaux peu profondes. Ils atteignent la maturité sexuelle entre 5 et 10 ans. Leur régime est d’abord formé de petits Crustacés, d’œufs de poissons et de congénères plus petits ; ensuite, il se compose de Harengs et autres poissons vivant en bancs. Grégaires, ils effec­tuent de longs déplacements à la suite des Harengs qui migrent pour frayer. Après ces voyages, lorsque l’hiver est passé, ils gagnent leurs frayères. Une grande partie des Lieus noirs pris en Europe viennent de Norvège. Sur le conti­nent américain, les prises les plus fortes se font au Canada. En Europe, la pêche du Lieu noir est soumise au régime des quotas (pour la France, 43 000 t en 96). La pêche se pratique à l’hameçon ou avec différents modèles de filets. Le Lieu noir est vendu sur les marchés, frais, congelé, salé, séché ou sous forme de filets. En Allemagne on le fume et l’on teinte sa chair pour le conserver ; en Norvège il est surtout séché.

Vidéo : Lieu noir, Colin, Charbonnier

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Lieu noir, Colin, Charbonnier

← Article précédent: Morue, Cabillaud Article suivant: Poisson-trompette chinois


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site