➔ ENVIRONNEMENT

Poisson-trompette chinois

Vous êtes ici : » » Poisson-trompette chinois ; écrit le: 24 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014



Poisson-trompette chinois

Ce Poisson-trompette fréquente les récifs coralliens des eaux tropicales de l’océan Pacifique, notamment aux abords des côtes du nord-est de l’Australie (Grande Barrière). Son museau, très aplati latéralement, ne l’empêche pas d’écarter très largement ses mâchoires pour saisir de grandes proies. Sa mâchoire infé­rieure, quant à elle, porte un barbillon. Il s’agit d’un poisson vorace qui vit de préférence dans les eaux peu profondes ; en particulier celles qui baignent les ré­cifs de Corail, près des rochers, des algues et des blocs de Corail. Les massifs de gorgones cornées (Gorgonia) constituent ses lieux de prédilection. Il a la faculté d’adapter sa coloration à celle du milieu ambiant. Dans les eaux australiennes, il recherche les branches des Coraux du genre Acropora. Très agile malgré sa cui­rasse osseuse, sa longueur (70-80 cm) et ses petites nageoires, il fonce sur sa proie qu’il surprend après l’avoir épiée dans l’ombre pour l’aspirer enfin. Il ne Atenace en rien le Labre nettoyeur (Labroides dimidiatus) qui se charge de le débarrasser de ses parasites importuns.

Le Poisson-trompette tacheté (Aulostomus maculatus) est abondant dans l’Atlantique occidental, le golfe du Mexique, au voisinage des Bermudes, des Bahamas et, plus au sud, à proximité des côtes du Brésil. Sa coloration varie for­tement et va du gris terne au brun et au rougeâtre avec une série de bandes et de taches transversales plus claires ou argentées, présentes sur la tête et le corps. Ce poisson, qui mesure 20 à 30 cm, peut atteindre 1 m. Quand il nage, on remarque l’extrémité incolore de ses nageoires qui battent rapidement. Comme A. chinen­sis, ilse tient souvent parmi les rameaux coralliens. On a aussi observé des jeu­nes dans les herbiers de zostères et, près des Bermudes, on l’a capturé avec des poissons de fond. Il se nourrit de petits poissons capturés près du fond, notam­ment des Blennies (Blenniidae) et des Gobies (Gobiidae), qu’il peut capturer en se tenant verticalement, la tête en bas.

Vidéo : Poisson-trompette chinois

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Poisson-trompette chinois



← Article précédent: Lieu noir, Colin, Charbonnier Article suivant: Solénostome

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles