Casse-noix et corvidés

> > Casse-noix et corvidés ; écrit le: 28 mars 2012 par chayma modifié le 17 novembre 2014

Tous les corvidés sont dotés d’un bec puissant, long et large. Les narines sont recouvertes de petites plumes raides. Plusieurs espèces portent une poche sous la langue, utilisée pour le transport de la nourriture. Leur taille varie de 15 à 65 centimètres, et leur poids de 80 grammes à 1,5 kilo. Les corbeaux (Corvus) sont les plus grands des passereaux. Doués de grandes capacités d’adaptation, les corvidés se rencontrent dans tous les milieux.
En Europe, cependant, la majorité des espèces fréquente les régions agricoles. A côté du genre Corvus (corbeaux, chou-cas), le plus répandu de la famille, se rangent les pies, dotées d’une très longue queue et, parfois, de couleurs chatoyantes, vertes ou bleues, mais aussi les geais, au plumage brun (geai des chênes) ou bleu (geai bleu), les mésangeais, gris et marron, et les casse-noix, brun, noir et blanc.

Agiles et astucieux

Les corvidés ont la réputation d’être des oiseaux intelligents. En captivité, ils résolvent plus facilement que d’autres (pigeons, poules) les tests que leur soumettent les biologistes. Dans la nature, leurs comportements variés dénotent également leurs bonnes capacités de mémorisation. Comme le goéland argenté, la corneille noire brise la coquille des moules en les laissant tomber sur le sol, de quelques mètres de hauteur. Très vite, elle apprend à sélectionner une surface dure et efficace ; cet apprentissage nécessite beaucoup plus de temps pour le goéland.

Les corvidés consomment une grande variété de nourriture végétale et animale, à l’exception de quelques espèces très spécialisées. Ils sont prompts à utiliser les ressources alimentaires artificielles mises à leur disposition par l’homme et utilisent leur bec avec beaucoup d’adresse pour manipuler la nourriture, maintenue avec les pattes.

Un couple uni pour la vie

La plupart des corvidés occupent et dé-fendent un territoire, sur lequel ils nichent et s’alimentent toute l’année. Cependant, quelques espèces sont coloniales et très grégaires dans toutes leurs activités. Il en est ainsi des choucas, qui établissent leurs colo-nies dans les falaises ou les vieux bâtiments, et des corbeaux freux, qui peuvent se réunir en colonies de plus de 2 000 couples, et logent tout en haut des grands arbres.

Le couple est généralement uni pour la vie et reste ensemble tout au long de l’année. La femelle couve seule (sauf chez les casse-noix) de deux à six œufs pendant seize à vingt-deux jours. Le mâle, qui la ravitaille, nourrit seul les poussins à leur naissance, vite secondé par la mè¬re dans cette tâche. Les jeunes continuent d’être alimentés par leurs parents après le départ du nid et restent parfois plusieurs mois sur le territoire parental avant de se disperser.

Vidéo : Casse-noix et corvidés

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Casse-noix et corvidés

← Article précédent: Le neutron devait être anglais Article suivant: Spin de l’atome d’azote et composition de son noyau


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site