➔ ENVIRONNEMENT

La durée dans la vie du manchot royal

> > La durée dans la vie du manchot royal ; écrit le: 7 juillet 2013 par imen modifié le 11 novembre 2014


La durée dans la vie du manchot royal

Les manchots royaux qui vivent dans l’Antarctique passent une partie de l’hiver à jeûner, en vie ralentie, par des températures de – 50 °C, sous un blizzard glacé. Ils sont un exemple singulier d’une estimation du temps qui reste une énigme. La femelle pond, sur la glace, un œuf qui va incuber pendant près de deux mois sur ses pattes et celles du mâle, qui se relaient, l’un tenant l’œuf le temps que l’autre parte à la recherche de nourriture. C’est la seule espèce qui se reproduit dans les condi­tions extrêmes de l’hiver austral. La circulation du manchot est ralentie pendant cette couvade, au point que la neige ne fond pas sur ses pattes, dont la température doit donc être autour de 0 °C. Il arrive que l’un des deux reste presque immobile pen­dant deux mois -l’œuf relativement au chaud sous un repli du ventre du manchot- ne mangeant que de la neige, pendant que son compagnon est en mer, à la recherche de nourriture,

Mais cette nourriture, faite de poissons, se trouve loin en mer, là où elle est très poissonneuse, à la limite des eaux polaires, très froides, où le manchot va pêcher jusqu’à trois cents mètres de profondeur. Le pourvoyeur doit fane parfois plusieurs centaines de kilomètres pour accomplir ce voyage, qui peut durer une quinzaine de jours. Comme l’explique Yvon Le Maho, du Centre d’écologie du CNRS à Strasbourg, qui a mené avec son équipe de nombreux travaux sur les manchots, le temps précis de ce voyage est difficilement prévisible, compte tenu des aléas, et il faut imaginer qu’une horloge interne commande le retour vers le nid du pourvoyeur de nourriture, qui doit impérativement arriver avant, ou au plus tard au moment de !’éclosion de l’œuf, pour nourrir le poussin. Sinon, son partenaire, épuisé par le jeûne, ris­que d’abandonner l’œuf, pour aller se sustenter et survivre, ce qui signifie la mort du poussin. Les chercheurs de Strasbourg ont mis en évidence que le système digestif du manchot contient une sorte d’antibiotique grâce auquel il peut conserver dans son estomac des poissons presque intacts pendant deux à trois semaines. Lorsque le manchot arrive à temps, son estomac est donc plein. S’il est retardé dans son voyage et qu’il arrive trop tard, son estomac est presque vide, comme s’il avait su. que ce n’était plus la peine de garder de la nourriture.
Dans le cas où le poussin meurt, il peut se faire que le couple s’unisse de nouveau, afin de fabriquer un autre œuf. Mais, ici encore, il faut supposer qu’une horloge interne, dont on ne connaît encore ni l’emplacement, ni le mode de fonctionnement, indique aux manchots s’il est temps, ou non, de décider Cette naissance, car la ponte et l’incubation ne peuvent se faire • nie pendant une période relativement courte et très précise. Un phénomène comparable se produit chez l’albatros, qui prévoit, on ne sait trop comment, l’imminence de l’éclosion de son œuf, ci qui ne part plus, alors, à la recherche de nourriture, car il doit l’aire, lui aussi, un long voyage et il reviendrait trop tard.

Vidéo: La durée dans la vie du manchot royal

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La durée dans la vie du manchot royal


← Article précédent: Le rythme fondamental d’environ vingt-quatre heures Article suivant: L’horloge principale est commandée par les gènes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles