➔ ENVIRONNEMENT

Tigres

> > Tigres ; écrit le: 25 avril 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014


Des sujets blancs apparaissent parfois dans les portées, notamment chez les tigres de l’Inde. Le fond du pelage est alors blanc ou ivoire, rayé de brun; en outre, les yeux, de couleur bleue, deviennent jaunes dans la pénombre ou en cas d’excitation.

Le tigre se distingue des autres grands félins par sa robe rayée, dont les tonalités varient – comme sa taille – selon les régions, mais qui, dans tous les cas, le dissimule parfaitement dans son environnement forestier, ce qui constitue un avantage certain pour un prédateur. Le mâle est dépourvu de crinière, mais sa tête large est encadrée de favoris abondants et clairs. Ses membres puissants sont plus développés à l’arrière, ce qui lui permet d’effectuer des bonds de 6 mètres et plus, et ses griffes, très longues, sont recourbées en forme de croissants.

Des proies, de l’eau et un couvert végétal

Exigeants en ce qui concerne ces trois points, les tigres ont en revanche de grandes possibilités d’adaptation au climat et à la température. Leur aire de répartition est très étendue. Sous le couvert des forêts, des bosquets ou des hautes herbes, ils vivent jusqu’à 2 000 mètres d’altitude en Sibérie, 3 000 mètres en Chine du Sud, et ils sont signalés à 4 000 mètres dans l’Himalaya. Parfaitement à leur aise dans les forêts marécageuses et les mangroves, ils s’y révèlent de très bons nageurs capables de franchir les cours d’eau.

Tableaux de chasse d’un solitaire

A la différence du lion, le tigre, animal solitaire, doit s’emparer seul des proies les plus grosses. Incapable de longues poursuites, il chasse à l’affût, au crépuscule, laissant approcher la proie jusqu’à une dizaine de mètres avant de jaillir et de l’agripper à l’épaule pour la plaquer au sol et la mordre à la gorge. En Sibérie, cerfs et sangliers, élans parfois, sont ses victimes privilégiées, mais il ne dédaigne pas lièvres, lynx et blaireaux, et s’attaque même, à l’occasion, aux ours. En Inde, il chasse le gaur et le buffle, à ses dépens quelquefois, ainsi que les nilgaus et les tapirs; il est rare qu’il s’attaque aux éléphants ou aux rhinocéros. Il est friand de poissons et de crustacés, qu’il pêche dans les rivières ou dans les zones marécageuses.


Les tigres ont besoin de 9 kilos de viande en moyenne par jour, ce qui nécessite des domaines très vastes. Ceux,, des tigres sibériens varient entre 800 et 1 000 kilomètres carrés pour les mâles et incluent ceux de deux ou trois femelles, les mâles étant en effet polygames.

Vidéo : Tigres

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Tigres

← Article précédent: Thon, maquereaux Article suivant: Tiques


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles