Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Baleines, rorquals

Vous êtes ici : » » Baleines, rorquals ; écrit le: 23 mars 2012 par chayma modifié le 17 novembre 2014

Baleines, rorqualsLes mysticètes, ou vraies baleines, sont tout en tête, en poumons et en nageoires ; l’ensemble est fuselé pour fendre les flots avec un moindre effort, et recouvert d’une épaisse couche de lard. Le gigantisme des baleines (30 m et 150 t pour le rorqual bleu, Balaenoptera musculus) leur permet d’échapper à la fois aux prédateurs et au froid des mers circumpolaires. Les membres antérieurs, transformés en nageoires, jouent un rôle stabilisateur; les membres postérieurs, atrophiés, sont cachés à l’intérieur du corps ; la queue puissante, avec sa voilure horizontale, est le principal organe de locomotion, et aussi le seul moyen de défense de ces gros animaux dépourvus d’armes. Les dents sont remplacées par des lames cornées, les fanons, qui pendent du palais et servent de piège pour les proies avalées.

Trois familles distinctes

Les ancêtres terrestres des baleines ont dû devenir des nageurs exclusifs il y a au moins 60 millions d’années ; d’abord pourvus de dentures de carnivores marins, les mysticètes ont acquis leur aspect moderne il y a environ 30 millions d’années. Aujourd’hui, ils forment trois familles bien reconnaissables : les baleines franches, la baleine grise et les rorquals.



Les baleines fréquentent les mers tempérées et froides, là où poissons, calmars et krill abondent. Les rorquals sont cosmopolites, de même que la baleine de Biscaye ; la baleine franche ne peuple que les mers arctiques, et la baleine grise seulement le Pacifique; enfin, la baleine pygmée est uniquement australe.

Tamiser en voyageant

Les baleines à fanons parcourent chaque année une portion circulaire d’océan. Elles passent la belle saison plus ou moins près des pôles, en s’engraissant dans les eaux grouillantes de vie, et la saison froide dans des eaux tempérées ou tropicales, où les femelles gravides mettent bas. Selon leur spécialisation alimentaire, elles se nourrissent plutôt de poissons, de céphalopodes, ou de crustacés du plancton, mais certaines panachent largement leur repas, et changent de régime selon la saison et la région. Toutes ces baleines avalent de l’eau de mer chargée de proies; la langue évacue l’eau à travers les fanons, qui retiennent la nourriture. La longueur des fanons est fonction du type de proies et du type de capture (de 30 cm au maximum chez le petit rorqual, Balaenoptera acutorostrata, à 4 m chez la baleine franche, Balaena mysticetus).

Baleines et rorquals atteignent leur maturité sexuelle assez tard, entre cinq et quinze ans. Les femelles adultes ont un seul petit, chaque année ou tous les deux ou trois ans, selon l’espèce et les conditions du milieu. Le baleineau, qui naît après onze à douze mois de gestation, est allaité de six à douze mois, avec un lait très riche, qui lui est injecté dans la gorge par la mamelle. Les baleineaux s’émancipent à l’âge de un ou deux ans.

Vidéo : Baleines, rorquals

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Baleines, rorquals

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles