Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Chacals, coyote

Vous êtes ici : » » Chacals, coyote ; écrit le: 28 mars 2012 par chayma modifié le 17 novembre 2014

Chacals, coyoteLes chacals, qui appartiennent au genre Canis, sont des coureurs digitigrades aux membres déliés qui évoquent des loups de petite taille. Leur robe permet de distinguer les espèces.

Les chacals peuplent l’Afrique et une partie de l’Asie méridionale, le chacal doré (Canis aureus) ayant la plus vaste répartition. En Afrique orientale, le chacal à chabraque (C. mesomelas) et le chacal rayé (C. adustus) occupent le même domaine, mais non le même biotope. Très menacé, le «loup d’Abyssinie» (Simenia simensis), un autre canidé, est confiné aux hautes montagnes d’Éthiopie.



Le chacal doré, parfois brun, se caractérise par son pelage jaune à reflets dorés, variable selon les régions. Le chacal à chabraque doit son nom à un manteau roussâtre foncé, marqué d’une selle mouchetée de noir et de blanc. Nettement plus grisâtre, le chacal rayé présente des traces blanches distinctes sur les flancs. Le «loup d’Abyssinie», roux vif, possède le pelage le plus coloré ; sa poitrine et son ventre sont blancs.

Des chasseurs qui ont le sens de la famille

S’ils chassent parfois seuls, les chacals coopèrent souvent pour s’attaquer aux grosses proies. Par ailleurs, les membres d’une même famille s’entraident en partageant les proies et en régurgitant de la nourriture aux petits et aux femelles qui allaitent.

Les chacals forment des couples durables. Si les deux sexes sont matures à l’âge de un an, ils ne sont pas encore aptes à se reproduire, et quelques-uns restent auprès de leurs parents pour les aider à élever la portée suivante. Ces «assistants» retardent ainsi leur période de reproduction. Chaque couple s’approprie un domaine permanent couvrant 1 à 2 kilomètres carrés. Les deux parents participent à la défense du territoire et à l’élevage des petits. Chaque portée accapare une bonne partie du temps du couple durant les premières semaines.

Ainsi, les «assistants» justifient amplement leur présence en repoussant la plupart des prédateurs durant l’absence des parents et en apportant de la nourriture aux femelles qui allaitent. On estime que cette période transitoire permet aux jeunes adultes de se préparer dans de bonnes conditions à leur vie future, certains héritant même du territoire de leurs parents.

Le coyote

L’aire de distribution du coyote (Canis la- trans), l’un des rares canidés en expansion, s’étend de l’Alaska au Costa Rica. Il affectionne les prairies et autres terrains découverts, mais également certaines forêts d’altitude. Son principal rival, le loup, ayant été en grande partie exterminé par les colons durant le siècle dernier, le coyote, plus habile, n’a cessé de prospérer. Tout comme le loup et les chacals, les coyotes sont des prédateurs essentiellement opportunistes. Selon les biotopes, ils pourchassent écureuils terrestres, lapins ou cerfs.

Comme la plupart des grands canidés, les coyotes sont des animaux sociables. A l’instar des chacals, les meutes regroupent des adultes et des «assistants». La sociabilité de ces animaux semble liée à la nature et à l’abondance des proies disponibles. Quand les petites proies pullulent, le groupe se défait, tandis que la capture des grosses proies nécessite la formation de meutes organisées.

Vidéo : Chacals, coyote

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Chacals, coyote

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles