Comment se forme la banquise ?

> > Comment se forme la banquise ? ; écrit le: 9 mars 2012 par Hela modifié le 17 novembre 2014

La banquise

Théoriquement, l’eau de mer gèle vers – 2 °C (les premiers cristaux apparaissent à -1,91 °C pour une salinité de 35), pour donner la banquise. Celle-ci constitue un bon écran calorifique et n’a donc jamais plus de quelques mètres d’épaisseur.

En réalité, les eaux commencent à geler à une trentaine de mètres de profondeur et non à partir de la surface comme dans les lacs d’eau douce dont le haut, à moins d’un climat particulièrement rigoureux, se trouve à 0 °C et le fond à 4 °C. Dans ces lacs, l’eau de surface qui se refroidit progressivement atteint un maximum de densité à 4 °C.

Si le refroidissement se poursuit en dessous de cette température, la masse volumique des eaux superficielles diminue, ce qui interrompt les mouvements de convection, et la surface prend rapidement en glace.

En mer, au contraire, les mouvements de convection peuvent se poursuivre car l’eau salée s’alourdit jusqu’à son point de congélation (-1,91 °C).

Les eaux superficielles, toujours plus lourdes, échappent à la congélation en plongeant et sont remplacées en permanence par des eaux profondes moins froides. Seul un refroidissement intense et rapide stoppe le processus. La glace naissante constitue le frasil qui, moins dense, remonte ensuite à la surface.

Se forment ensuite des pancakes, c’est-à-dire des croûtes de glace en forme de crêpes, qui s’entrechoquent et finissent par se cimenter en une banquise continue, que vagues et courants démantèlent au printemps.

La banquise arctique n’est pas figée : elle se déplace. Elle avance même incroyablement vite, atteignant une moyenne d’environ 500 mètres par heure. Après la Jeannette et le Fram, le navire de l’explorateur Nansen, l’équipage du voilier Tara vient de se laisser piéger (volontairement) par les glaces, dans le but  d’étudier la banquise, ses composantes et son évolution.

Le constat est sans appel : de plus de trois mètres d’épaisseur il y a vingt ans, l’épaisseur moyenne de la banquise n’est plus désormais que de 1,5 mètre.

La banquise a également perdu en étendue l’équivalent de trois fois la surface de la France. Les climatologues sont formels : les simulations prévoient toutes la disparition totale de la glace en Antarctique durant l’été. Reste à savoir quand.

Vidéo : Comment se forme la banquise ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Comment se forme la banquise ?

← Article précédent: Les fleuves des pays riches Article suivant: Comment se forment les icebergs ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site