Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Coraux, anemones de mer (hexacoralliaires)

Vous êtes ici : » » Coraux, anemones de mer (hexacoralliaires) ; écrit le: 27 juillet 2012 par chayma

Coraux, anemones de mer (hexacoralliaires)Les hexacoralliaires possèdent six – ou un multiple de 6 – cloisons dans la cavité digestive. Ils sont divisés en quatre ordres, dont les principaux sont les actiniaires (anémones de mer) et les scléractiniaires (madrépores).

Anémone de mer et poisson-clown

Les anémones de mer que l’on rencontre sur nos côtes sont constituées par une colonne et une couronne de tentacules urticants. Toutes les proies, même de grande taille, qui touchent les tentacules sont immobilisées et empoisonnées par les nématocystes puis introduites dans la cavité digestive par la bouche. Les résidus de la digestion sont expulsés par le même orifice. L’intérieur de la cavité digestive est en partie divisé par les cloisons qui portent les cellules digestives, musculaires, et les gonades. ‘



Certaines espèces d’anémones tropicales, très urticantes, servent de refuge aux poissons-clowns (Amphiprion) qui, à la moindre alerte, se glissent entre leurs tentacules; s’ils se trompent d’espèce, ils sont capturés. On connaît mal le mécanisme qui permet à l’amphiprion d’être protégé des nématocystes. Il semble que le poisson s’entoure d’un voile de mucus, émis par l’anémone, pour se masquer et empêcher la redoutable décharge des nématocystes.

Le madrépore

La partie vivante d’un madrépore est une mince couche de tissu qui recouvre une masse de calcaire. Imaginez une anémone de mer dont toute la structure interne serait envahie par le Calcaire, cloisons internes comprises !

Les délicates petites étoiles qui ornent les madrépores morts sont un parfait moulage de leur structuré. L’encombrement de la cavité gastrique par les cloisons calcifiées empêche les madrépores de se nourrir de grosses proies. Ils capturent donc de minuscules invertébrés et, chez certaines espèces, sécrètent un film de mucus dont ils se servent comme d’un filet pour capturer de très petites particules.

Pour les madrépores littoraux, une bonne part de la nourriture provient des algues symbiotes. On trouve des madrépores surtout dans les régions tropicales ; d’autres espèces vivent en profondeur dans toutes les mers, mais elles sont dépourvues d’algues symbiotes.

En 1986, des chercheurs ont observé la ponte des madrépores sur la Grande Barrière d’Australie. En une nuit, dans des conditions particulières de lune, au moins 105 espèces différentes de madrépores émettent en même temps leurs produits génitaux!


Vidéo : Coraux, anemones de mer (hexacoralliaires)

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Coraux, anemones de mer (hexacoralliaires)

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles