Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Des plantes et des bêtes : Poisson vole

Vous êtes ici : » » Des plantes et des bêtes : Poisson vole ; écrit le: 26 mars 2014 par imen modifié le 4 janvier 2019

Poisson vole.Pourquoi les poissons volants volent-ils? Est-ce pour échap­per aux prédateurs, pour attraper des insectes ou pour nager plus vite ?

L’explication classique est que les poissons volants tentent d’échapper aux prédateurs, spécialement aux dauphins. Ils ne chassent pas les insectes, qui sont d’ailleurs rarissimes en pleine mer.

Il a été suggéré que ces vols (en réalité, les poissons volants planent, et ne battent pas des ailes) sont destinés à économiser l’énergie. C’est peu probable, puisque la phase de décollage résulte de vigoureux battements de queue (50 à 70 battements par seconde) impliquant des muscles à métabolisme anaérobique très gourmands en énergie.



Les yeux à facettes planes de ces poissons leur permettent de voir aussi bien dans l’eau que dans l’air. Il semble qu’ils soient en mesure de choisir leur site d’atterrissage. Volent-ils vers des zones riches en nourriture? Nul ne le sait.

L’hypothèse de la fuite devant les prédateurs semble bien être la meilleure. Elle explique pourquoi les poissons volants sont si effrayés par les bateaux, qu’ils prennent pour une menace.

À strictement parler, le poisson volant ne vole pas; il pra­tique un vol à voile propulsé par ses battements de queue. Il parvient à sauter jusqu’à 100 mètres de distance grâce à des battements vigoureux de ses nageoires pectorales. La seule rai­son de ce comportement semble être la fuite devant les préda­teurs. Si l’on s’arrache au merveilleux spectacle des nageoires iridescentes d’un poisson volant en action, on verra souvent, juste sous la surface, un poisson plus conséquent filer dans son sillage.

J’ai vu des bancs entiers de poissons volants prendre l’air pour échapper à des thons, et quelques minutes plus tard des bancs de thons sauter hors de l’eau pour échapper à des dauphins.

Le pont d’un yacht traversant l’Atlantique, au petit matin, est généralement couvert de poissons volants tout prêts pour le petit déjeuner de ceux qui n’ont pas peur des arêtes. Sans doute les poissons voulaient-ils échapper à un prédateur (le bateau, en l’occurrence) et ont-ils atterri sur le pont à cause d’une vision nocturne défectueuse. On n’en voit presque jamais sur le pont le jour. Il arrive qu’ils atterrissent dans le cockpit, voire même qu’ils se trouvent en route de collision avec la tête du skipper.

Vidéo: Des plantes et des bêtes : Poisson vole

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Des plantes et des bêtes : Poisson vole

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles