Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Escargots

Vous êtes ici : » » Escargots ; écrit le: 24 juin 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014

Escargots
Les stylommatophores incluent la grande majorité des escargots et des limaces terrestres. Les plus petits ont une taille adulte de l’ordre du millimètre, alors que la coquille des plus grosses espèces (genre Achatina) atteint une vingtaine de centimètres de long. Les plus anciens fossiles ont été trouvés dans le charbon d’Angleterre et d’Amérique du Nord et ont vécu au carbonifère, il y a 300 millions d’années. Contrairement aux apparences, les limaces ne constituent pas un groupe naturel distinct des escargots : la perte de la coquille au cours de l’évolution est assez fréquente, et plusieurs groupés de stylom¬matophores incluent escargots, limaces et formes intermédiaires à coquille réduite.

Se protéger de la sécheresse

Le tégument qui recouvre le pied des escargots et la totalité du corps des limaces n’est pas imperméable et ne peut pas empêcher l’évaporation de l’eau qui constitue jusqu’à plus de 80 % du poids des tissus vivants. Les limaces limitent la dessiccation en s’enfouissant et en se contractant très fortement pour réduire la surface d’évaporation. Les escargots sont partiellement protégés par leur coquille qu’ils peuvent étanchéifier totalement en saison sèche en obturant l’ouverture avec une membrane calcifiée, l’épiphragme. Les escargots des régions désertiques d’Australie ou d’Afrique s’enterrent et peuvent, entre deux pluies, rester protégés par leur épiphragme pendant plusieurs années.



De l’espèce menacée au ravageur

Les capacités de déplacement et de dispersion des escargots sont faibles. C’est ce qui explique leur degré élevé d’endémisme, en particulier dans les îles et les montagnes tropicales : ainsi, la seule île de Rapa, dans le Pacifique, comptait au début du siècle 100 espèces autochtones sur environ 500 kilomètres carrés, pour la plupart endémiques et à présent éteintes. A l’opposé, un certain nombre d’espèces opportunistes ont été répandues par l’homme avec les végétaux cultivés ou bien volontairement. La plus envahissante, Achatina fulica, s’attaque aux cultures vivrières en région tropicale. Originaire d’Afrique orientale, elle a été répandue par l’homme depuis le XVIII siècle : elle a atteint la Polynésie au début des années soixante-dix et, récemment, les Antilles.

Vidéo : Escargots

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Escargots

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles