Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Grillons

Vous êtes ici : » » Grillons ; écrit le: 10 avril 2012 par chayma modifié le 30 août 2018

GrillonsLa superfamille des grylloïdes (sous- ordre des ensifères) regroupe quatre familles distinctes de grillons dont la morphologie reste assez homogène, même si certains ont un mode de vie très spécialisé : ils se distinguent par de longues antennes filiformes qui saillent d’une grosse tête globuleuse. Les pattes présentent des tarses à trois articles. Le corps, d’ordinaire plus aplati que chez les sauterelles, est doté de longs cerques. Les ailes membraneuses sont repliées au repos sous les élytres, qui recouvrent bien l’abdomen, qu’elles dépassent parfois sous forme de pointes. L’ovipositeur de la femelle est droit et pointu. Chez le mâle, le dispositif stridulatoire occupe toute la partie dorsale des élytres. Il existe par ailleurs un tympan auditif de chaque côté des tibias antérieurs.

Des insectes familiers

Les grillons sont des insectes essentiellement omnivores et sédentaires. La plupart vivent dans des terriers qu’ils forent avec leurs pattes antérieures, pourtant peu modifiées pour cette tâche. Incapables de voler – leurs ailes postérieures sont réduites ou absentes , ils ne s’éloignent guère de leur domaine. La plupart s’activent seulement au crépuscule. Lors des nuits chaudes et orageuses, ils émettent des sons intenses. Le grillon champêtre (Gryllus campestris), par exemple, stridule pendant des heures sur le seuil de son terrier, constitué d’une galerie menant à une logette d’habitation.



D’autres espèces sont familières des “taisons. Le grillon domestique (Acheta domestica), aux ailes bien développées, a réussi à s’implanter dans certaines habitations et dans le fournil des boulangeries ?n le trouve parfois dans les dépôts d’ordures. où la décomposition des détritus fournit la chaleur qu’il recherche). Plus insolite encore, le grillon domestique s’est installé à demeure dans le métro parisien… On estime généralement que cette rspèce est originaire des déserts du sud-ouest de l’Asie. D’une manière générale, les grillons se sont adaptés à des habitats très variés. Certaines espèces africaines, comme Spehmcacris lucifuga et Spelun- cacris microps, vivent dans les grottes : leurs pattes sont allongées et leurs yeux réduits. D’autres se développent uniquement dans des terriers de rongeurs, comme certains Bothriophylax asiatiques, et ils ne survivent pas longtemps à l’air libre. On connaît aussi des grillons qui se déplacent sur l’eau des torrents à la manière des hémiptères aquatiques de surface (gerris), et d’autres qui vivent sur la laisse marine. Enfin, les myrmécophilidés, dépourvus d’ailes et minuscules, sont des grillons aux pattes postérieures robustes qui vivent en commensaux des fourmis.

Les taupes des insectes

Les courtilières, ou grillons- taupes, sont particulièrement bien adaptées à la vie souterraine. La courtilière commune (Gryllotalpa gryllotalpa) est dotée d’un pronotum très épais formant un bouclier, et de pattes antérieures fouisseuses évoquant celles des taupes. Les ailes antérieures sont courtes, mais les postérieures restent bien développées et dépassent de l’extrémité de l’abdomen. Les mâles stridulent en frottant leurs ailes l’une contre l’autre, l’appareil stridulant étant moins développé chez la femelle. Ce gros insecte balourd vole au cours des soirées chaudes et orageuses du début de l’été, lors des préludes à l’accouplement. Les frêles oecanthidés arboricoles constituent une famille hybride d’insectes stridulants évoquant le grillon et la sauterelle.

Vidéo : Grillons

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Grillons

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles