Kamptozoaires

> > Kamptozoaires ; écrit le: 12 avril 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014

On utilise souvent le terme de lophophorates pour désigner les phylums qui possèdent un organe antérieur, le lophophore, composé de tentacules ciliés. Chez les kamptozoaires, ou ectoproctes, l’anus s’ouvre à l’intérieur de la couronne de tentacules, d’où leur nom (du grec entos : dedans, et prôktos : anus) qui les distingue des bryozoaires, ou ectoproctes (dont l’anus est extérieur).

Un bouquet de kamptozoaires

Les kamptozoaires se multiplient par bourgeonnement, formant des colonies d’individus pédonculés réunis en bouquets sur une base commune ou liés par un stolon. Chaque zoïde (élément) de kamptozoaire est un individu complet et ne ressemble que superficiellement à un bryozoaire, chez qui le polypide est seulement une structure transitoire, sans cesse renouvelée.

La partie antérieure, le calice, est surmontée d’une couronne de tentacules presque égaux. Tous les organes sont contenus dans le calice : tube digestif très court en forme de U, système nerveux rudimentaire et quelques cellules excrétrices. Les kamptozoaires se balancent sur leur pied, qui renferme des muscles.

Les phoronidiens

Le seul organe remarquable des phoroni-diens est leur couronne de tentacules, le lophophore ; le reste du corps est un cylindre légèrement renflé vers le bas, mou et sans ornementation. Ils vivent dans des tubes membraneux piqués dans les sédiments marins. Ce sont des cœlomates vrais, proches des brachiopodes et des bryozoaires. Selon les espèces, ils sont solitaires ou constituent des pseudo-colonies d’individus agrégés, issus les uns des autres par bourgeonnement, puis séparés. Leur taille varie de 5 à 25 centimètres. Les tentacules sont disposés en une double rangée qui dessine un fer à cheval aux extrémités enroulées vers l’intérieur. La bouche, une simple fente, se situe entre les deux rangées, au fond du fer à cheval. Le tube digestif, en forme de U, parcourt tout le corps, et l’anus s’ouvre au milieu du lophophore. Le système nerveux est réduit à un anneau cellulaire autour de la partie antérieure, sans ganglion différencié. Le système circulatoire, complexe, comporte des vaisseaux individualisés contractiles.

Selon les espèces, les phoronidiens sont hermaphrodites ou bisexués. Le développement des œufs s’effectue dans le plancton et donne une larve nageuse très différente de l’adulte. Ces animaux marins, assez rares, ne se rencontrent qu’à partir d’une certaine profondeur, au point que la larve était connue bien avant la découverte du premier adulte.

Vidéo : Kamptozoaires

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Kamptozoaires

← Article précédent: Jaguar Article suivant: Kangourous


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site