Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

La fonction de découverte des prix des marchés dérivés

Vous êtes ici : » » La fonction de découverte des prix des marchés dérivés ; écrit le: 15 février 2012 par mariouma modifié le 17 novembre 2014

La fonction de découverte des prix des marchés dérivés

La fonction de découverte des prix des marchés dérivés

Une troisième fonction importante des marchés dérivés est celle de découverte des prix. Les marchés dérivés, plus précisément les marchés futures, rendent possible l’accès à l’information sur les prix, et ce pour toutes les maturités existantes. Sur ces marchés, cette information est gratuite et publiquement disponible11. De plus, les contrats étant standardisés, les prix sont comparables. Enfin, ces marchés étant caractérisés par des volumes de transactions élevés, les prix sont fiables.
L’information transmise par un prix à terme futures est importante car elle représente l’anticipation, exprimée à une date t, de ce que sera le prix au comptant à une date ultérieure de livraison T. Naturellement, entre t et T, l’information qui parviendra au marché sera modifiée, et ce d’autant plus que ces deux dates sont éloignées l’une de l’autre. Il reste que, conditionnellement à l’information disponible à un moment donné, les prix à terme sont considérés comme les meilleurs indicateurs des prix au comptant futurs.

Ce rôle de transmission de l’information permet aux marchés futures de faciliter l’allocation spatiale et inter-temporelle des ressources.
Le rôle des marchés à terme dans l’allocation spatiale des ressources peut être illustré à travers l’exemple du marché du pétrole brut. Les deux principaux contrats à terme de pétrole brut portent sur le Light Sweet Crude Oil et le Brent. Le premier reflète les conditions du marché américain, tandis que le second est représentatif du marché européen. Habituellement, l’écart de prix entre les deux contrats s’établit à environ deux dollars par baril. Lorsqu’il s’élève au-dessus de ce niveau, il devient profitable de procéder à un arbitrage et de rediriger quelques navires vers l’une ou l’autre de ces deux destinations.
Quant à l’allocation inter-temporelle de ressources, elle est assurée par le fait que plusieurs contrats à terme, pour différentes dates de livraison, sont négociés simultanément. La relation associant ces prix est généralement qualifiée de structure par terme des prix, ou de courbe des prix. Celle-ci peut croître ou décroître de façon monotone. Elle peut également avoir une forme de bosse ou de cuvette. Au-delà du fait qu’elle renseigne sur la manière de couvrir correctement les positions prises sur le marché physique, la structure par terme des prix donne des indications pertinentes pour les décisions relatives à la production, la transformation, le stockage et même pour les choix d’investissement, lorsqu’il existe des contrats à terme pour des maturités suffisamment éloignées. Par exemple, lorsque les prix à terme les plus proches sont inférieurs aux prix pour des maturités plus éloignés  dans ce cas, le marché est en report – les opérateurs sur le marché physique sont incités à constituer des stocks. Quand, à l’inverse, la courbe des prix est décroissante, le marché est en déport et les opérateurs sont enclins, toutes choses égales par ailleurs, à se défaire de leurs marchandises.
Ainsi les prix futures sont-ils non seulement à l’origine d’opérations financières, telles que la couverture, la spéculation et l’arbitrage, mais aussi d’opérations industrielles. C’est parce que les prix établis sur les marchés à terme sont également utilisés par les producteurs, les industriels et les consommateurs, qu’il est possible d’envisager que les marchés dérivés aient un impact sur le marché physique. Cette influence est d’ailleurs susceptible d’aller au-delà du simple lien unissant un marché dérivé et le marché physique qui lui sert de sous- jasent. En effet, les prix futures servent de référence pour effectuer des transactions sur la base de différentiels de qualité. Ils sont donc également utilisés par tous ceux qui, à travers le monde, ne sont pas directement impliqué dans le marché à terme qui fournit ces prix, mais sont intéressés par le type d’actif sous-jacent sur lequel il s’appuie.



La fonction de découverte de la volatilité

La fonction de découverte des prix des marchés dérivésLorsque des options sont négociées sur un marché futures, le rôle informatif des marchés dérivés s’étend à la volatilité. Celle-ci constitue le déterminant principal de la valeur des options, à un point tel que les marchés d’options sont très souvent qualifiés de marchés de volatilité.
La volatilité peut être définie de différentes façons. La notion la plus simple est celle de volatilité historique. Celle-ci est calculée sur la base des fluctuations de cours passés, sur une certaine période de temps. En présence d’options activement négociées, il est possible de calculer une autre volatilité, habituellement appelée volatilité implicite. Celle-ci correspond à l’écart-type des fluctuations de prix permettant d’égaliser le prix de marché de l’option et son prix théorique (issu d’un modèle). Alors que la volatilité historique n’incorpore que l’information passée, la volatilité implicite révèle les attentes des opérateurs quant à la volatilité future, conditionnellement à l’information disponible à un moment donné. Cette information est essentielle car elle donne une estimation de la façon dont les opérateurs apprécient les risques (présents et futurs) associés aux positions détenues sur le marché d’investissement, lorsqu’il existe des contrats à terme pour des maturités suffisamment éloignées.

Par exemple, lorsque les prix à terme les plus proches sont inférieurs aux prix pour des maturités plus éloignés – dans ce cas, le marché est en report – les opérateurs sur le marché physique sont incités à constituer des stocks. Quand, à l’inverse, la courbe des prix est décroissante, le marché est en déport et les opérateurs sont enclins, toutes choses égales par ailleurs, à se défaire de leurs marchandises.
Ainsi les prix futures sont-ils non seulement à l’origine d’opérations financières, telles que la couverture, la spéculation et l’arbitrage, mais aussi d’opérations industrielles. C’est parce que les prix établis sur les marchés à terme sont également utilisés par les producteurs, les industriels et les consommateurs, qu’il est possible d’envisager que les marchés dérivés aient un impact sur le marché physique. Cette influence est d’ailleurs susceptible d’aller au-delà du simple lien unissant un marché dérivé et le marché physique qui lui sert de sous- jacent. En effet, les prix futures servent de référence pour effectuer des transactions sur la base de différentiels de qualité. Ils sont donc également utilisés par tous ceux qui, à travers le monde, ne sont pas directement impliqué dans le marché à terme qui fournit ces prix, mais sont intéressés par le type d’actif sous-jacent sur lequel il s’appuie.

La fonction de découverte de la volatilité

Lorsque des options sont négociées sur un marché futures, le rôle informatif des marchés dérivés s’étend à la volatilité. Celle-ci constitue le déterminant principal de la valeur des options, à un point tel que les marchés d’options sont très souvent qualifiés de marchés de volatilité.
La volatilité peut être définie de différentes façons. La notion la plus simple est celle de volatilité historique. Celle-ci est calculée sur la base des fluctuations de cours passés, sur une certaine période de temps. En présence d’options activement négociées, il est possible de calculer une autre volatilité, habituellement appelée volatilité implicite. Celle-ci correspond à l’écart-type des fluctuations de prix permettant d’égaliser le prix de marché de l’option et son prix théorique (issu d’un modèle). Alors que la volatilité historique n’incorpore que l’information passée, la volatilité implicite révèle les attentes des opérateurs quant à la volatilité future, conditionnellement à l’information disponible à un moment donné. Cette information est essentielle car elle donne une estimation de la façon dont les opérateurs apprécient les risques (présents et futurs) associés aux positions détenues sur le marché.

L’efficacité transactionnelle

La dernière fonction importante assurée par les marchés futures est l’efficacité transactionnelle. Ces marchés offrent en effet un accès direct et libre à des échanges concurrentiels, assurant ainsi des prix fiables et des coûts de transaction réduits. Par ailleurs, ils peuvent servir de référence pour tous les contrats négociés sur le marché de gré à gré.

Vidéo: La fonction de découverte des prix des marchés dérivés

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: La fonction de découverte des prix des marchés dérivés

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles