Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Le temps des cailloux : La fuite des galaxies

Vous êtes ici : » » Le temps des cailloux : La fuite des galaxies ; écrit le: 15 juillet 2013 par imen modifié le 30 décembre 2018

1

La fuite des galaxies

Cette expansion de l’univers se traduit, en pratique, par ce qu’on appelle la fuite des galaxies. C’est-à-dire que ces gigantesques rassemblements d’étoiles – certaines en comptent plus de cent milliards  s’éloignent les unes des autres, comme des pastilles que l’on aurait collé sur un ballon d’enfant que l’on gonflerait ensuite. Leur vitesse de fuite est proportionnelle à leur distance : plus elles sont éloignées, plus elles vont vite. C’est la découverte fondamentale de Hubble, celle qui est devenue l’élément de base, sur lequel se sont ensuite fondées toutes les idées sur l’origine de l’univers. Il a établi cette « loi de Hubble » en observant les galaxies et en se servant au fameux effet Doppler, celui qui fait que le bruit d’un train qui s’approche est plus aigu, et plus grave lorsqu’il s’éloigne. Pour les galaxies en fuite, c’est leur lumière qui change : elle vire vers le rouge en fonction de leur vitesse, ce qu’on peut aisé­ment observer en associant à un télescope un spectroscope ana­lysant la lumière.
Les physiciens ont donc désormais une idée relativement claire de l’origine et de l’évolution de l’Univers. Pas réellement de sa naissance, puisque la science s’arrête quelques fractions de seconde avant ce fameux « instant zéro » qui restera peut- être pour toujours hors des limites de notre connaissance. Mais des éléments très précis permettent aux physiciens de calculer, en appliquant les lois de la physique, qu’à un moment donné, impossible à définir avec précision, mais bien réel, celui qu’on appelle le Big-Bang – nom qui devint vite célèbre, mais qui porte une confusion : il n’y a pas eu d’explosion primitive, mais bien la création simultanée du temps, de l’espace et de la matière – apparaissent une chaleur intense, de l’ordre de centai­nes de milliards de degrés, beaucoup de lumière, et une énorme densité de matière, laquelle contient déjà en elle à la fois tout ce qui forme aujourd’hui l’univers, l’espace et le temps. Le temps est donc tout de suite indissociable de l’univers. Il naît avec lui. Cette matière n’est pas cohérente, ordonnée, elle est faite de particules en proie à un grand désordre, qu’on appelle parfois le chaos initial, où n’existe encore aucun atome, le constituant ultime de tout de qui se trouve aujourd’hui dans l’univers. Les premiers atomes n’apparaîtront qu’après un million d’années, le temps que l’univers se soit suffisamment refroidi pour pouvoir s’organiser.



Vidéo: Le temps des cailloux : La fuite des galaxies

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Le temps des cailloux : La fuite des galaxies

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles