➔ ENVIRONNEMENT

Les modifications structurales : Les cellules gliales

> > Les modifications structurales : Les cellules gliales ; écrit le: 12 juin 2013 par imen modifié le 1 janvier 2019


Les cellules gliales

Wirchow au siècle dernier distingua d’une part la cellule noble, le neurone, et d’autre part la glie à laquelle il faisait jouer un rôle de soutien. Le mot glie vient de glue : colle. Les cellules gliales n’ont pas de prolongements, ni dendrites, ni axones : elles ne conduisent pas l’influx nerveux. Au début du siècle, Cajal en distingua deux types morphologiques : l’astrocyte fibreux, cellule étoilée avec de nombreux prolongements, située dans la substance blanche, l’astrocyte protoplasmique, cellule sphérique située dans la substance grise, L’astrocyte est un élément clé du fonctionnement cérébral ; il joue un rôle de réservoir énergétique ; il puise le glucose dans le capillaire et constitue une réserve de glycogène pour le neurone. C’est un véritable intermédiaire entre le neurone, le liquide céphalo-rachidien et le capillaire.

Vidéo: Les modifications structurales : Les cellules gliales

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les modifications structurales : Les cellules gliales


← Article précédent: Les modifications structurales : La migration des neurones Article suivant: Les modifications structurales : La synaptogénèse


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles