Les solutions énergétiques alternatives : Le charbon

> > Les solutions énergétiques alternatives : Le charbon ; écrit le: 21 mars 2012 par lamia modifié le 20 janvier 2019

Le charbon

Le charbon, délaissé dans la seconde moitié du xxe siècle au profit du pétrole, revient sur le devant de la scène énergétique. On constate en effet que la demande a augmenté de 110 % entre 1970 et 2004, et celle-ci devrait tripler d’ici à 2050, d’après les estimations de l’AIE. Entre 2001 et 2006, sa consommation a augmenté de 10 % en raison de la forte demande de la Chine et des Etats-Unis.

Les réserves de charbon sont estimées à 910 milliards de tonnes, soit une période d’environ 155 ans de production, contre environ 45 ans pour le pétrole et 60 ans pour le gaz. Ces réserves de charbon présentent l’avantage d’être disséminées un peu partout, y compris dans les pays industrialisés du « Nord », au contraire des réserves de pétrole et de gaz naturel, surtout situées dans des régions politiquement instables. De plus, le charbon est non seulement abondant, mais aussi facile à extraire.

Certains pays se montrent particulièrement intéressés, tels que les Etats-Unis (qui détiennent 25 % des réserves mondiales de charbon) ou l’Allemagne (où le charbon représent le quart de la consommation énergétique).

Le charbon ne devrait plus, dans les prochaines années, être consacré exdusivement aux centrales thermiques, mais être transformé en pétrole de synthèse une fois liquide  Un accord passé entre la compagnie pétrolière Shell et le charbonnier britannique Anglet American prévoit de développer de nouveaux procédés pour fabriquer du carburant a partir de charbon liquéfié : le CTL (Coal to Liquid).

Le charbon présente toutefois un inconvénient au niveau de la pollution, puisqu’il provoque des émissions de CO2 deux fois plus importantes que celles du gaz. Les investissements à destination du charbon peuvent alors s’avérer élevés en raison des frais d’enfouissement des émissions polluantes. Les nouvelles centrales électriques au charbon sont désormais équipées pour séquestrer le CO2. Le défi est néanmoins immense puisque, compte tenu de la réduction nécessaire des émissions de CO2 dans l’atmosphère, qui correspond en Europe à une baisse de 10 % en moyenne chaque décennie afin de limiter le réchauffement climatique, il faudrait stocker à partir de 2080 plus de CO2 que n’en dégage l’atmosphère.

En revanche, en cas d’accident maritime pendant son transport, il n’y a pas de risque c« pollution, au contraire du pétrole qui provoque de terribles marées noires.
Le manque de capacité de transport est d’ailleurs actuellement une des préoccupations des producteurs de charbon.

Vidéo : Les solutions énergétiques alternatives : Le charbon

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les solutions énergétiques alternatives : Le charbon

← Article précédent: Pétrole : Les solutions énergétiques alternatives Article suivant: Les solutions énergétiques alternatives : Le nucléaire


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site