Myxinoïdes

> > Myxinoïdes ; écrit le: 12 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description générale

Les myxinoïdes sont des craniates à allure vermiforme, sans mâchoire  nivertèbres. Les yeux sont sous la peau. La seule nageoire est caudale. La bouche comprend des plaques dentigères actionnées par un ensemble de cartilages et de muscles. Les plaques dentigères, les pièces squelettiques et les muscles associés constituent l’appareil lingual utilisé lors de l’attaque, de la morsure des proies et surtout de la succion. Les plaques portant des dents ne sont pas l’homologue des mâchoires des gnathostomes.

Quelques caractères dérivés propres

L’appareil branchial est très différent de celui des vertébrés: il est constitué de nombreuses petites poches en forme d’oignons, contenant les branchies. Il est représenté fig. 1 en vue dorsale chez Myxine (la) où l’évacuation de l’eau se fait par un seul orifice branchial, et chez Eptatretus (lb) où elle se fait par autant d’orifices qu’il y a de poches (AV: avant). Le nombre d’orifices branchiaux est variable selon les espèces : il est de 1 chez Myxine glutinosa,6 chez Paramyxine atami,8 chez Eptatretus okinoseanum,12 chez E. stoutii.
■ La tête se termine par un orifice nasopharyngien {on, fig. 2 et Fig. 3a) unique s’ouvrant dans le pharynx (ph, fig. 3a). Six tentacules tactiles (te, fig. 2 ) entourent la bouche (bo: bouche, c:chorde,pd:plaque dentigère, tn:tube nerveux).
■ Un conduit œsophagocutané, de fonction inconnue, relie l’oesophage à l’extérieur sur la partie gauche de l’animal.

Appareil lingual: un «piston» constitué de pièces cartilagineuses et de muscles disposés de manière caractéristique) actionne les plaques dentigères. Le fonc¬tionnement de cet appareil lin¬gual, ou piston, est représenté simplifié) fig. 3b et fig. 3c Icia: cartilage lingual antérieur, dm: cartilage lingual médian, dp: cartilage lingual postérieur). Lorsque le muscle inférieur est en contraction et le muscle supérieur en extension, la plaque dentigère se trouve projetée à l’extérieur (fig- 2).

Écologie

Les myxinoïdes vivent exclusivement en milieu marin; ils s’enfouissent généralement sous la vase et n’en sortent que pour se nourrir des poissons malades ou morts qu’ils écorchent par succion et morsure. La reproduction et le développement sont mal connus.

Exemples

Myxlne: Myxine glutinosa; myxine de Stout: Eptatretus stoutii; Paramyxine atami.

Carbonifère supérieur de Monceaux les Mines. La lignée des myxines remonte à une époque antérieure au Cambrien moyen (- 540 M.A.).

•■noides et tempérées des hémisphères Nord et Sud. il existe quelques espèces dans les mers’opicales, mais en profondeur Venezuela, Brésil, Philippines…).

← Article précédent: Craniates Article suivant: Vertèbres


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site