Poissons cartilagineux

> > Poissons cartilagineux ; écrit le: 20 avril 2012 par chayma modifié le 30 août 2018

Outre leur squelette cartilagineux, les requins, les raies et les chimères ont en commun d’autres caractères. Les mâchoires articulées sont garnies de dents disposées en rangées transversales ou fusionnées en plaques dentaires, et sont soumises au remplacement. La peau est incrustée d’écailles particulières, les denticules cutanés, qui ont la structure de dents miniaturisées et qui sont remplacées au cours de la croissance ; cependant, les chimères et certaines raies ont la peau lisse, sans denticules. Les nageoires paires, pectorales et pelviennes, sont supportées par des rayons cartilagineux et cornés. Les branchies s’ouvrent par cinq à sept paires de fentes branchiales, latérales chez les requins et ventrales chez les raies ; chez lés chimères, elles sont protégées par un opercule cutané. Le tube digestif est court grâce à une valvule spirale dans laquelle la paroi intestinale s’enroule en hélice. Les chondrichtyens n’ont pas de vessie natatoire, mais leur flottabilité négative est compensée par un foie riche en huile et un squelette cartilagineux léger. Ils sont dotés d’une panoplie complète d’organes sensoriels bien adaptés à leur mode de vie de prédateurs. Parmi ces organes, les ampoules de Lorenzini, localisées surtout sur le museau, sont des détecteurs de champs électromagnétiques.

Le sang des chondrichtyens est riche en composés azotés qui donnent cette odeur caractéristique d’urée à leur chair, mais la présence de ces composés leur permet d’être en équilibre ionique avec l’eau de mer. Chez les chondrichtyens, la fécondation est interne et fait suite à un accouplement. Si la plupart des chondrichtyens sont ovovivipares; toutes les variantes entre oviparité et viviparité sont possibles.

Des marins parfois d’eau douce

Les chondrichtyens sont essentiellement marins. Les requins vivent dans tous les océans, sauf au voisinage du continent antarctique, et on les rencontre depuis la côte jusqu’aux profondeurs abyssales. Certains requins sont capables de remonter les fleuves et d’établir des populations lacustres. Les raies sont aussi marines. Cependant, quelques pastenagues et poisson-scie vivent en eau douce; une famille, les potamotrygonidés, est strictement inféodée aux eaux douces de l’Amérique du Sud. Les chimères sont exclusivement marines et vivent en général en profondeur sur les pentes continentales ; certaines d’entre elles remontent toutefois sur le plateau continental et s’approchent des côtes. Environ 900 espèces ont été décrites, dont 370 requins, 500 raies et 30 chimères, mais l’inventaire n’est pas fini…

Vidéo : Poissons cartilagineux

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Poissons cartilagineux

← Article précédent: Poissons Article suivant: Poissons-chats


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site