Quelles sont les maladies transmises par l’eau ?

> > Quelles sont les maladies transmises par l’eau ? ; écrit le: 12 mars 2012 par Hela modifié le 17 novembre 2014

Les maladies transmises par l’eau

Polluée, l’eau tue davantage que les guerres, les famines et les catastroph naturelles. « Nous buvons 90 % de nos maladies », affirmait Pasteur… Selo l’Office Mondial de la Santé, les trois quarts des patients hospitalisés dan les pays pauvres seraient victimes d’une eau malsaine et, d’après l’Unicef, les maladies hydriques entraîneraient chaque année le décès de plusieurs million d’enfants.

Les maladies liées à l’eau peuvent trouver leur origine dans une contamination par des déchets humains, animaux ou chimiques. Choléra, typhoïde, poliomyélite, méningites, hépatites A et E, diarrhées font partie de cette première catégorie. En Chine, en Inde et en Indonésie, les maladies diarrhéiques font deux fois plus de morts que le SIDA, alors qu’un traitement approprié de l’eau et une bonne hygiène, des mains notamment, suffirait à les éviter.

Les maladies d’origine aquatique peuvent également provenir d’organismes parasites comme les vers, leurs œufs et larves, qui infectent les humains et les vertébrés. Helminthiase, dracunculose, bilharziose, une maladie grave à localisation urinaire, digestive ou artério-veineuse, ne sont pas systématiquement mortelles, mais laissent des séquelles.

Comme les kystes de protozoaires, les vers et leurs oeufs ne sont pas détruits par une désinfection classique. En revanche, ils cèdent à une filtration poussée.

S’y ajoutent les maladies transmises par des vecteurs tels les moustiques ou les mouches tsé-tsé, qui se reproduisent ou vivent près d’eaux polluées. Un moustique des régions chaudes et marécageuses, l’anophèle, véhicule un protozoaire qui parasite le sang et entraîne des crises de paludisme. D’autres moustiques transmettent les virus responsables des fièvres jaune et dengue et la mouche tsé-tsé véhicule le virus coupable de la maladie du sommeil.

Le Proche-Orient, l’Afrique et l’Asie centrale figurent parmi les régions les plus touchées, mais les pays industrialisés ne sont pas totalement épargnés. En 1993, par exemple, 53 millions d’Américains ont consommé de l’eau contaminée par du plomb, des pesticides et des produits chlorés.

La même année, aux États- Unis également, 43 autres millions ont été exposés au cryptospridium, un protozoaire pathogène des eaux de surface et qui s’installe dans les intestins. Ce parasite remarquablement résistant, à la chaleur excepté, est responsable de 2 à 6 % des cas de diarrhées graves, voire fatales chez les personnes atteintes du VIH ou dont le système immunitaire est déficient.

Une centaine de personnes âgées ou immunodéprimées ont ainsi trouvé la mort à Milwaukee, lors de la plus grande épidémie hydrique de l’histoire documentée des USA. 400 000 des 1,6 million d’habitants de la région avaient été atteints suite à des déficiences de l’une des deux usines de purification d’eau, issue du lac Michigan, très pollué. Les autorités ont réagi en installant des équipements de traitement des eaux à base d’ozone, en l’occurrence plus efficace que le chlore.

Le cryptospridium a également frappé en Europe : en 2005, on dénombrait près de huit mille cas pour seize pays, soit un rapport de 2 à 100 000. Habituellement, les colibacilles, les salmonelles et, chez le jeune enfant, les rotavirus, figurent parmi les principaux responsables des cas de gastro-entérites.

Vidéo : Quelles sont les maladies transmises par l’eau ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Quelles sont les maladies transmises par l’eau ?

← Article précédent: Pourquoi a-t-on abandonné les canalisations en plomb ? Article suivant: Qu’est-ce que le cycle de l’eau ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site