Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Qu’est-ce que le cycle de l’eau ?

Vous êtes ici : » » Qu’est-ce que le cycle de l’eau ? ; écrit le: 12 mars 2012 par Hela modifié le 17 novembre 2014

Le cycle de l’eauQu'est-ce que le cycle de l'eau ?

C’est l’ensemble des processus qui permettent le réapprovisionnement en eau douce de la planète pour les besoins de l’Homme et des êtres vivants en général.

Jour après jour, l’eau poursuit inlassablement le même chemin. Commençons par l’évaporation, particulièrement intense au niveau des océans, qui y contribuent à 85 % car leur surface est à saturation. Chaque jour, 500 milliards de tonnes d’eau sont renvoyées vers l’atmosphère sous l’effet du rayonnement solaire.



L’air se charge en eau, qui diffuse dans l’atmosphère et s’élève, par convection ou parce que le relief l’y oblige, par exemple pour franchir une montagne. La température diminuant suite à la détente, l’air peut contenir de moins en moins de vapeur d’eau et se sature. L’eau se condense et des gouttelettes ou des cristaux de glace apparaissent qui forment les nuages, ou le brouillard si la condensation a lieu au voisinage immédiat du sol. Les nuages à leur tour donnent naissance à des précipitations : neige, pluie ou grêle.

Si le sol est imperméable, l’eau ruisselle le long des pentes et alimente directement les cours d’eau, les lacs et les océans. S’il est poreux, l’eau s’infiltre et approvisionne les nappes aquifères. Une circulation souterraine s’établit des régions de haute

pression et forte altitude vers les régions de basse pression et faible altitude. L’eau finit par rejoindre les cours d’eau, qui à leur tour regagnent la mer. Et le cycle recommence.

Une molécule d’eau reste en moyenne dix jours dans l’atmosphère, cent ans sur les continents et quarante mille ans au sein des océans

Toute l’eau est-elle recyclée ?

L’eau dite juvénile, retenue dans les entrailles de la Terre depuis sa genèse, ne participe pas au cycle de l’eau ainsi que l’a montré Harmon Craig, de l’Universite de Californie.

En revanche, contrairement à ce qu’ont pu proclamer certains négociants, les eaux thermales ne sont que des eaux de pluie recyclées, réchauffées par la chaleur contenue dans les premiers kilomètres de l’écorce terrestre (la température augmente de 10 °C par kilomètre quand on s’enfonce sous terre).

Il en est largement de même pour les eaux des volcans, dont la composition reflète les variations des eaux de pluie, avec un décalage correspondant à leur durée de transit, qui s’échelonne de quelques mois à quelques années.

La disparition des forêts perturbe-t-elle le cycle de l’eau ?

La transpiration des végétaux, ou évapotranspiration, renvoie vers l’atmosphère une partie de l’eau qui s’est infiltrée dans le sol sous forme de pluie. Le déboisement perturbe le cycle de l’eau car il augmente le ruissellement et diminue l’infiltration, d’où un approvisionnement moindre de la nappe phréatique. L’évapotranspiration joue un rôle important dans les écosystèmes forestiers équatoriaux et tropicaux, dont les surfaces sont importantes.

Dans ces régions, la forêt fabrique la pluie : l’essentiel des précipitations ne vient pas des dépressions mais de la recondensation de l’eau sur place. Elle représente plus de 75 % des précipitations totales dans les forêts pluvieuses tropicales et dépasse même 80 % dans le bassin du Congo. On comprend dès lors les conséquences de la déforestation.

Vidéo : Qu’est-ce que le cycle de l’eau ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Qu’est-ce que le cycle de l’eau ?

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles