Trionyx

> > Trionyx ; écrit le: 26 avril 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014

Les trionyx sont des reptiles aquatiques qui ont adopté une stratégie inattendue chez les tortues : plutôt que de pratiquer la défense passive, protégés par une carapace robuste mais encombrante, ils n’hésitent pas à attaquer l’ennemi. Très agiles, légers et rapides, ils ont des membres puissants et fortement palmés, qui portent chacun trois griffes acérées (trionyx signifie «trois ongles») ; leur tête, au bout d’un cou exceptionnellement long et souple, peut être rapidement projetée et leurs mâchoires sont très tranchantes.

Carnivores et prédateurs, les trionyx pratiquent la chasse à l’affût : d’un mouvement rapide de va-et-vient tournant, ils s’enfouissent dans le sable ou la vase en quelques secondes, complétant leur camouflage de quelques pelletées de substrat prélevé par les pattes arrière. Leur long cou et une trompe également caractéristique leur permettent de respirer l’air libre, mais ils sont aussi capables d’absorber l’oxygène dissous dans l’eau au niveau des muqueuses pharyngée et cloacale, et peuvent demeurer immergés très longtemps.

Tortues à clapets…

Les trionyx sont généralement de grande taille : leur carapace mesure de 40 centimètres à plus de 1 mètre de long. On connaît une quinzaine d’espèces en Amérique du Nord, en Afrique et en Asie. On sait également que le groupe, très ancien, fréquentait jadis l’Europe. Les espèces actuelles sont des formes spécialisées, dont la carapace s’est secondairement réduite.

Un groupe apparenté aux trionyx, les tortues molles à clapets, s’est développé parallèlement : la carapace est réduite et dépourvue d’écailles, mais ces tortues ont acquis sur le plastron des dispositifs protecteurs particuliers : des clapets mobiles qui peuvent dissimuler les membres. Six espèces de tortues molles à clapets vivent en Afrique et en Asie méridionale. Trionyx et tortues molles à clapets forment la famille des trionychidés.

… et tortues à deux charnières

Très différentes des trionychidés, les tortues bourbeuses américaines leur sont cependant apparentées, malgré leur aspect de tortues «traditionnelles». Appartenant à la famille des kinosternidés, elles portent une dossière normalement développée et couverte d’écailles. Les tortues bourbeuses habitent les eaux calmes, sur les fonds vaseux. On en connaît une vingtaine d’espèces, répandues du sud du Canada au nord de l’Argentine.

Les Kinosternon, ou cinosternes – genre le plus important par sa répartition comme par le nombre d’espèces -, sont des tortues peu colorées, généralement brunes, longues seulement de 10 à 20 centimètres.
Elles ont deux articulations ” transversales, l’une en avant, l’autre en arrière du pont reliant, sur les côtés, dossière et plastron, et possèdent donc un lobe antérieur et un lobe postérieur mobiles.

Malgré cette protection, les cinosternes sont volontiers agressifs, et leurs puissantes mâchoires peuvent infliger de douloureuses blessures : ils dissimulent leur tête derrière le lobe antérieur, qu’ils ouvrent brusquement pour frapper. Ils se défendent également en expulsant un liquide très nauséabond par des pores du plastron. Ils se nourrissent d’à peu près tout ce qu’ils peuvent trouver en errant au fond de l’eau : proies vivantes (mollusques, crustacés) et débris divers plus ou moins décomposés. En Amérique centrale, trois espèces de kinosternidés, chassées pour leur chair, sont extrêmement agressives.

Vidéo : Trionyx

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Trionyx

← Article précédent: Tragélaphes Article suivant: Tuniciers


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site