Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Calaos

Vous êtes ici : » » Calaos ; écrit le: 26 mars 2012 par chayma modifié le 17 novembre 2014

Calaos  Les calaos ne se rencontrent que dans les régions chaudes de l’Ancien Monde. Sur les 45 espèces qui constituent la famille des bucérotidés, la moitié vit en Afrique, au sud du Sahara, l’autre moitié dans le sud de l’Asie. Les toucans, oiseaux d’Amérique du Sud, également munis d’un bec démesuré, ne sont pas directement apparentés aux calaos. La taille des calaos varie de 38 à 160 centimètres et leur poids de 85 grammes à 4 kilos selon les espèces. Les couleurs dominantes du plumage, plutôt terne, sont le blanc et le noir, ou le gris et le marron chez quelques espèces. En revanche, le bec, le casque, la peau nue de la face et de la gorge ainsi que les pieds et les yeux sont vivement teintés de rouge, de bleu, de jaune ou de noir. Les calaos possèdent une voix puissante, et sont capables d’émissions sonores très variées, du sifflement au cri strident ou rauque.

Un bec énorme et un casque osseux

Tous les calaos possèdent un long bec épais et incurvé vers le bas. Les mandibules inférieures et supérieures sont souvent dentelées. Sans doute à cause de ce gigantesque bec, les calaos sont les seuls oiseaux dont les deux vertèbres du cou (atlas et axis) ont fusionné. Chez la majorité des espèces, le bec est surmonté d’un casque. Ce dernier, plus gros chez les mâles que chez les femelles, est constitué d’une protubérance osseuse recouverte d’une fine couche de kératine, sauf chez le calao à casque rond, où il est formé d’un gros bloc de kératine, représentant avec le squelette du crâne 10 % du poids de l’animal. Le casque permet de reconnaître l’âge, le sexe et l’espèce des individus. Dans certains cas, il semble tenir lieu de caisse de résonance, amplifiant les cris et les chants des mâles. Les calaos rhinocéros l’utilisent pour se battre et pour décrocher les fruits dont ils se nourrissent.



Insectivores, frugivores ou carnivores

La majorité des calaos est arboricole, mais quelques espèces ont une existence terrestre. Les grandes espèces forestières (Bycanistes, Ceratogymna) se déplacent sans cesse en quête de fruits mûrs comestibles. Ces calaos ne défendent pas un territoire, mais forment volontiers de grandes bandes qui parcourent la forêt à la recherche d’arbres fruitiers. Au cours de leurs pérégrinations, ils rejettent les pépins et les graines des fruits qu’ils consomment, participant ainsi à la régénération de la forêt. Au moment de l’élevage des petits, les calaos frugivores complètent leur alimentation avec de la nourriture animale.

Les petites espèces de calaos (Tockus) sont avant tout insectivores, mais mangent également de petits animaux ou des fruits, à l’occasion. Contrairement aux grandes espèces frugivores, obligées de parcourir sans cesse la forêt, les petits calaos sont sédentaires ; ils ne quittent guère leur territoire, assez riche en insectes pour assurer leur subsistance.

Les très grandes espèces de calaos terrestres (Bucorvus) se nourrissent au sol. Leur régime alimentaire, presque exclusivement carnivore, est composé de proies diverses : tortues, serpents, écureuils, etc., qu’ils capturent avec leur bec puissant.

Vidéo : Calaos

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Calaos

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles