Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Comment fonctionne un canon à neige ?

Vous êtes ici : » » Comment fonctionne un canon à neige ? ; écrit le: 13 mars 2012 par Hela modifié le 17 novembre 2014

Comment fonctionne un canon à neige ?Comment fonctionne un canon à neige ?

Pour fabriquer de la neige de culture, deux ingrédients sont nécessaires : de l’eau et de l’air sous pression. Un canon à neige fonctionne comme un brumisateur qui pulvérise l’eau sous forme de gouttelettes de quelques dixièmes de millimètres de diamètre, qui se solidifient avant d’atteindre le sol.

Théoriquement, s’il fait froid, la baisse de température consécutive à la détente du mélange air-eau doit suffire à déclencher la cristallisation. Les bouches des canons sont orientées vers le haut de manière à allonger le temps de parcours jusqu’au sol. Dans la pratique, l’eau reste souvent en surfusion et les cristaux ne se forment pas instantanément.



Dans certains cas, des bactéries de la lignée des PseudomonasSyringae sont ajoutées à l’eau pour aider à la nucléation. Les structures de ces bactéries servent de patron pour la cristallisation. L’enroulement des chaînes peptidiques d’une des protéines présente dans leur membrane externe reproduit une structure analogue à celle que l’on rencontre dans la glace.

Le canon à neige est apparu aux États-Unis dans les années soixante et le premier brevet français, celui d’un nommé Marius, a été déposé peu de temps après. Les appareils les plus fréquents dans nos stations sont de deux types. Les canons les plus anciens, dits monofluides ou  basse pression

(généralement inférieure à vingt bars) fonctionnent à partir du réseau électrique des agglomérations et conviennent à des sols presque horizontaux. L’eau, éjectée par des buses latérales, est dispersée par un ventilateur central. Les canons bifluides ou haute pression (une centaine de bars) revêtent l’allure de perches de dix à quinze mètres de haut, dans lesquelles l’eau et l’air sont acheminés sous pression (mélange interne ou externe). Plus maniable, ce type d’appareil peut être installé sur des pentes fortes.

Les performances des canons à neige sont tributaires de la température, mais aussi de l’hygrométrie. Celle-ci ne doit pas être trop forte, sinon les gouttelettes n’arrivent pas à cristalliser et gèlent au sol, transformant la piste en patinoire. Un canon à neige classique fonctionnera à – 2 °C avec un taux d’humidité frôlant les 100 %, à 1 à 2 °C avec 30 à 40 % d’humidité et jusqu’à 8 °C en atmosphère très sèche (5 % d’humidité relative), cas extrêmement rare

La production de neige de culture s’avère très gourmande en électricité, à cause des compresseurs, et consomme aussi beaucoup d’eau. Pour ne pas saturer les réseaux de distribution, les communes prévoient de plus en plus des réserves d’eau collinaires, sous forme de lacs en amont des installations.

Vidéo : Comment fonctionne un canon à neige ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Comment fonctionne un canon à neige ?

← Article précédent: Article suivant:

Une réponse pour "Comment fonctionne un canon à neige ?"

  1. Laurent Reynaud  14 mars 2012 at 5 h 48 min

    Bonjour,
    Je précise qu’aucun adjuvant (les “bactéries” mentionnées dans l’article) n’est utilisé en France.

    Répondre

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles