Comment obtient-on de l’eau potable ?

> > Comment obtient-on de l’eau potable ? ; écrit le: 12 mars 2012 par Hela modifié le 9 février 2019

Comment obtient-on de l’eau potable ?

Après pompage, les eaux de surface destinées à la consommation humaine sont traitées étape par étape.

Des traitements physiques interviennent en premier, destinés à éliminer les matières en suspension qui pourraient détériorer les équipements. Après passage par des grilles, qui arrêtent les corps flottants et retiennent les gros débris, l’eau subit un dessablage et un débourbage qui enlèvent les particules minérales grossières et une partie des limons.

Des tamisages et microtamisages éliminent les particules encore plus fines, jusqu’à quelques dizaines de micromètres.

Suit une préoxydation par le chlore, l’ozone ou le permanganate. Cette opération vise à clarifier l’eau en éliminant le fer et le manganèse présents, qui lui donnent une odeur désagréable, un goût métallique et une couleur rouille ou noirâtre.

Elle élimine l’ammoniaque dont l’azote contribue au développement des microorganismes dans les réseaux et réservoirs de distribution. Elle casse aussi les longues chaînes carbonées des composés organiques lourds en donnant des composés plus facilement biodégradables. Elle maintient la propreté des installations en empêchant la formation d’algues.

À l’issue intervient une nouvelle étape de clarification. L’eau est acheminée Vers des bassins de floculation où les impuretés en suspension sont rassemblées et agglomérées en flocons grâce à des réactifs adaptés, sels de fer ou d’aluminium. Suivent des bassins de décantation, où les boues migreront vers le fond avant d’être évacuées, et des séries de filtres constitués de lits de sable, en liaison avec des traitements

chimiques plus ou moins poussés. L’évolution de la composition de l’eau, son degré d’oxygénation et son pH, c’est-à-dire son acidité potentielle, font l’objet de contrôles permanents d’un bout à l’autre de la chaîne.

La désinfection ou postchloration qui vient ensuite élimine les microorganismes pathogènes et contribue à maintenir un résiduel bactériostatique qui va protéger l’eau le temps de son transport jusqu’au robinet via les canalisations. L’ozone étant dépourvu d’effet rémanent, l’oxydant privilégié est le chlore. À ce stade, l’eau est consommable, mais on peut affiner la purification.

Actuellement, les recherches actives privilégient les traitements physiques : microfiltration par charbons actifs à Vigneux-sur-Seine, nanofiltration par ultramembranes à Méry-sur-Oise, selon la taille des structures, lesquelles s’échelonnent de quelques nanomètres à quelques dixièmes de micromètres. La nanofiltration retient même les virus et modifie la composition ionique de l’eau. L’eau obtenue est si pure qu’il convient parfois de la reminéraliser.

Dans le cas des eaux souterraines, qui ont subi une filtration naturelle, le traitement est généralement moins poussé.

Vidéo : Comment obtient-on de l’eau potable ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Comment obtient-on de l’eau potable ?

← Article précédent: Peut-on se fier à l’eau du robinet ? Article suivant: Les eaux de la discorde : La dimension internationale


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site