Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

De quoi dépend l’amplitude des marées ?

Vous êtes ici : » » De quoi dépend l’amplitude des marées ? ; écrit le: 26 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

De quoi dépend l’amplitude des marées ?De quoi dépend l'amplitude des marées ?

Dans les différents ports de nos côtes de l’Atlantique ou de la Manche, les marées semi-diurnes sont généralement caractérisées par leur coefficient, un nombre qui va de 20 à 120. Le coefficient 100 est par convention attribué à une marée moyenne de vives-eaux d’équinoxe.

Le Soleil est alors à sa distance moyenne de la Terre et la Lune également, avec une déclinaison nulle, c’est-à-dire que celle-ci se trouve dans le plan de l’orbite terrestre.



L’influence du Soleil, en effet, vient moduler celle de la Lune. Lorsque les deux astres sont grossièrement dans la même direction, ce qui est le cas à la pleine Lune et à la nouvelle Lune, leurs effets s’ajoutent.

Ce sont les marées de vives- eaux où le marnage, c’est-à-dire la différence de hauteur entre la basse mer et la pleine mer qui lui succède, est maximal. Quand les deux astres se trouvent dans des directions perpendiculaires, lors du premier quartier et dernier quartier de Lune, l’action de celle-ci est tempérée et ce sont les marées de mortes-eaux.

Sur une durée de vingt-huit jours se succèdent deux marées de vives-eaux et deux marées de mortes-eaux, si bien que le cycle des vives-eaux et mortes-eaux est de quatorze jours.

Les marées d’équinoxe sont réputées pour leur intensité. À cette période, le Soleil se trouve dans le plan de l’équateur, bien face à laTerre. Quand de surcroît la Lune, dont l’orbite est elliptique, se trouve au périgée, c’est-à-dire au point le plus proche de la Terre, l’effet est renforcé. La grande marée d’équinoxe de mars 1993 combinait pleine Lune et passage au périgée.

Pour une prochaine marée à 119, il faudra patienter jusqu’au 21 mars 2011 et peut-être même jusqu’au 21 mars 2015 ; un coefficient 120 est prévu le 25 mars 2073.

La position du périgée lunaire explique également le décalage parfois observé entre les dates des marées d’équinoxe et celles des équinoxes elles-mêmes (août ou novembre au lieu de septembre, février ou mai au lieu de mars…).

De fait, d’autres paramètres entrent en compte, comme la déclinaison de la Lune qui n’est pas forcément dans le plan Terre-Soleil, la force du vent, les mouvements de l’air et la topographie des mers concernées.

Vidéo : De quoi dépend l’amplitude des marées ?

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : De quoi dépend l’amplitude des marées ?

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles