Du temps sacré au temps profane : Dieu a tenté vingt-six fois de créer le monde

> > Du temps sacré au temps profane : Dieu a tenté vingt-six fois de créer le monde ; écrit le: 14 juillet 2013 par imen modifié le 7 novembre 2014

Dieu a tenté vingt-six fois de créer le monde

Si l’on en croit certains théologiens hébreux, cette création ne s’est pas faite sans mal. André Neher, spécialiste de l’histoire hébraïque ancienne, raconte que ces théologiens estimaient que dieu avait tenté vingt-six fois de créer le monde avant d’y parvenir, s’exposant ainsi à l’échec et au retour au néant. « Pourvu que celui-ci tienne », se serait-il exclamé en tentant un vingt-septième essai. Pour certains, Dieu ne pouvait faire autre chose que créer. Mais, en ce qui concerne notre monde, ne l’a- t-il fait qu’une fois ? Dans ce cas, son activité aura été brève, six jours seulement. Car tout montre que, la première pichenette donnée, tout s’enchaine ensuite automatiquement, qu’il s’agisse de l’univers ou de la vie.
Pour Alfred de Rievaulx, moine cistercien du XIe siècle, le septième jour était, hors du temps, car c’était le jour du repos de Dieu et il ne procédait donc que du divin. Pour saint Augustin, si Dieu s’est reposé ainsi, c’était pour marquer sa distance vis- à-vis de la création, être indépendant d’elle. Les sept jours de la semaine correspondent-ils aux sept jours de la Création ? Dans beaucoup de religions, le chiffre 7 garde, peut-être à cause de cela, une valeur particulière. Il était pour les Egyptiens un symbole de la vie éternelle. Lors du pèlerinage à La Mecque, les musulmans tournent sept fois autour de la Kaaba, la pierre noire. L’arc-en-ciel a sept couleurs et la gamme sept notes. Le chandelier juif a sept branches. l,e Christ a sept disciples. Pour les musulmans, le paradis a sept portes. Le petit Poucet était d’une famille de sept enfants. La bête de l’Apocalypse avait sept têtes.
Les chronologies de la création du monde sont parfois sur­prenantes. Le théologien Lightfoot affirmait en 1642 que le monde avait été créé le 17 septembre 3928 av. J.-C., à 9 heures du matin. L’archevêque James Ussher lui répliquait, huit ans plus tard, que c’était ridicule : le monde datait du 23 octobre 4004 av. J.-C., à 9 heures du soir. Pendant le Moyen Âge, il était établi que le monde avait six mille ans. Shakespeare parle de « notre pauvre monde, qui n’a que quelques milliers d’années ». Encore au XIXe siècle, les physiciens ne pensaient pas que l’univers soit plus vieux que cent millions d’années.
On se souvient de la boutade d’Einstein, qui disait volontiers que la seule question réellement intéressante était de savoir si Dieu, en créant le monde, avait eu un choix. Cela ne reprenait pas la réflexion de Leibniz, qui se demandait pourquoi il y avait quelque chose plutôt que rien, mais signifiait qu’Einstein se posait la question de savoir s’il pourrait exister un monde diffé­rent, compte tenu des lois de la physique. Les physiciens modernes affirment que non, mais s’interrogent toujours à pro­pos d’éventuels autres univers.

Vidéo: Du temps sacré au temps profane : Dieu a tenté vingt-six fois de créer le monde

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Du temps sacré au temps profane : Dieu a tenté vingt-six fois de créer le monde

← Article précédent: Du temps sacré au temps profane Article suivant: Du temps sacré au temps profane : L’éternité est elle ennuyeuse ?


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site