Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Gobie à bandeaux

Vous êtes ici : » » Gobie à bandeaux ; écrit le: 28 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Gobie à bandeauxGobie à bandeaux

Le Gobie à bandeaux  vit dans la région caraïbe près des Bahamas, de Cuba et des Petites Antilles. Plus grand que la femelle, dépourvu d’écailles, le mâle at­teint 44 mm de long. Il se tient généralement sur les fonds vaseux des eaux litto­rales peu profondes et dans les mares qui subsistent après la marée haute, mais on l’observe également de temps à autre dans les récifs coralliens, où il se pose sur les rameaux morts des Coraux durs. À côté de Porto Rico on l’a déjà aper­çu appuyé sur les longs piquants d’un Oursin et à Curaçao, sur les Éponges et à l’intérieur. Si on le rencontre et le capture parfois jusqu’à 4 m de profondeur, on peut aussi le pêcher dans des eaux plus superficielles.

Le Gobie nettoyeur (Gobiosoma genie) vit près des Bahamas, des îles Caï­mans, des Petites et Grandes Antilles. Le mâle est plus grand que la femelle et mesure 4 à 5 cm de long. Comme les Labres nettoyeurs du genre Labroides, il débarrasse d’autres poissons de leurs parasites externes. Il vit dans les récifs co­ralliens jusqu’à 30 m de profondeur. Gobiosoma evelynae, qui lui ressemble beau­coup, ne dépasse pas 4 cm de long, évolue souvent dans son voisinage et s’oc­cupe également des poissons parasités. Cette espèce, appréciée des aquariophiles, vit en couples. En captivité, lorsque ses « clients » se font rares, il se nourrit de Crustacés, de Cyclops, Artemia et autres petites espèces, de chair de Mollusques et même de nourriture artificielle séchée et en flocons.



Les gobies possèdent deux nageoires dorsales mais ils n’ont ni vessie gazeuse ni ligne latérale. Ces poissons émettent des sortes de gémissements pendant les parades nuptiales ou durant les altercations avec des rivaux. Le mâle nettoie tou­jours soigneusement le substrat où les œufs seront déposés et en enlève les gra­viers, coquilles, fragments de végétaux pourrissants, etc. Il prend une posture me­naçante en déployant toutes ses nageoires et en ouvrant la bouche quand il défend vigoureusement la frayère et ses abords. Selon l’espèce, le terrain de chasse a dif­férentes dimensions. Les gobies se nourrissent de Zooplancton, petits Crustacés, Vers, voire petits poissons, puisqu’il arrive qu’un grand spécimen en dévore un plus petit. Malgré leurs belles couleurs on les garde rarement en captivité ; pour­tant, ils s’adaptent bien à un régime de Cyclops, Daphnies, Artemia, petits Mysi- dés et chair de Mollusques. Certains sujets acceptent même la nourriture artifi­cielle.

Vidéo : Gobie à bandeaux

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Gobie à bandeaux

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles