Iguanes

> > Iguanes ; écrit le: 11 avril 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014

Riche de plus de 700 espèces, la famille des iguanidés est propre au Nouveau Monde, et elle est particulièrement bien représentée dans la région néotropicale ; quelques espèces, vestiges probables d’une distribution autrefois plus vaste, se rencontrent dans d’autres parties du monde, à Madagascar, et aux îles Fidji et Tonga. En dehors de l’iguane vert, les autres grands iguanes ont des aires de répartition insulaires et limitées : l’iguane délicieux, très proche du précédent, ne vit plus que sur quelques-unes des Petites Antilles ; les iguanes terrestres, qui mesurent de 1,10 à 1,20 m de long, se trouvent sur les plus grandes des Antilles (genre Cyclurd), où ils sont devenus très rares, et aux Galapagos (genre Conolophus).

C’est aux Galapagos également que vivent les seuls iguanes (et les seuls lézards) marins (genre Amblyrhynchus) ils peuvent atteindre 1,75 m de long et se nourrissent exclusivement d’algues.

Crapauds cornus et faux caméléons

Parmi les plus petits représentants de la famille, et parmi les plus surprenants, figurent les crapauds cornus (genre Phrynosoma), dont une quinzaine d’espèces habitent les régions arides ou désertiques, de l’extrême sud-ouest du Canada au Guatemala, montant jusqu’à l’altitude de 2 700 mètres. Ces étranges lézards longs de 10 à 20 centimètres ont un corps trapu, large et aplati, terminé par une courte queue, entièrement couvert de tubercules cornés et d’épines, particulièrement développées sur la queue, les flancs et la nuque. Les crapauds cornus, malgré leur aspect pataud, sont vifs et très actifs ; voraces, ils capturent tout animal considéré comme une proie potentielle, mais ils se nourrissent surtout d’insectes.

Très différents par leur morphologie et leurs mœurs, les anolis, arboricoles, peuplent des savanes aux forêts denses. Extrêmement riche, le genre Anolis com¬prend environ 300 espèces, souvent improprement nommées caméléons ; ce nombre impressionnant est lié à une importante spéciation insulaire à travers l’ensemble des Antilles.

Les «agames» : des cousins de l’Ancien Monde

La famille des iguanidés est remplacée par celle des agamidés – tenus pour plus évolués en Afrique, en Asie méridionale et en Australie. Comptant plus de 300 espèces, ils se distinguent essentiellement par leur denture, dite acrodonte, implantée dans l’os maxillaire. Curieusement, chaque grand type morphologique et écologique d’iguanidé a un équivalent chez les agamidés, et certaines espèces des deux familles sont étonnamment semblables. Ainsi, à l’iguane vert américain correspond l’hydrosaure d’Indonésie, et le moloch épineux des déserts du centre de l’Australie est l’homologue des crapauds cornus.

Vidéo : Iguanes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Iguanes

← Article précédent: Ichneumons Article suivant: Insectes


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site