Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les autres fibres naturelles végétales : Les bananiers

Vous êtes ici : » » Les autres fibres naturelles végétales : Les bananiers ; écrit le: 4 mai 2012 par chiraz modifié le 14 novembre 2014

Les autres fibres naturelles végétales : Les bananiers

Les bananiers sont connus pour leurs fruits, mais certains, comme l’abaca, ou « chan­vre de Manille », sont cultivés depuis longtemps aux Philippines pour leurs fibres textiles.



Les plantes et leur culture

L’abaca est une monocotylédone appartenant à l’ordre des zingibérales, famille des musacées, genre Musa (M. textilis). La plante, comme tous les bananiers, ne possède pas de tige véritable, mais un pseudotronc de 7 à 8 m de hauteur, formé par l’enroulement des gaines foliaires (bases des feuilles) les unes autour des autres. Les feuilles sont grandes et allongées, faiblement découpées. L’inflorescence, ou régime, contient de bas en haut des fleurs femelles, des fleurs hermaphrodites et des fleurs mâles, proté­gées par une grande bractée, ou spathe. C’est une plante tropicale d’ori­gine asiatique et océanique, cultivée principalement aux Philippines et en Équateur. L’abaca se multiplie naturellement par drageonnage.

La fibre, localisation et caractéristiques

Les fibres élémentaires sont de deux sortes : celles appartenant au sclérenchyme qui forme une couronne sous-épidermique; celles qui représentent l’ensemble des cellules formant les faisceaux conducteurs et leur gaine plus ou moins sclérifiée. Ces faisceaux sont répartis dans toute la gaine foliaire. Ce sont des fibres courtes mesurant en moyenne 4 à 6 mm de longueur et 20 pm de section. Les cellules ont une paroi cellulosique (de 50 à 60 %) et lignifiée (5%). La fibre technique est lustrée, de couleur blanche plus ou moins teintée selon les qualités. Elle est solide, souple, résiste bien à l’humidité et assez bien à l’eau de mer. Étant légèrement acide, elle peut être corrosive si elle est en contact avec le métal.

De la plante à la fibre

Lorsque le pseudotronc arrive à maturité, il est coupé, et les gaines foliai­res sont récupérées. Les fibres sont extraites manuellement par raclage et lacération au couteau. Elles sont ensuite mises à sécher. Les fibres techni­ques obtenues forment de grandes lanières pouvant mesurer jusqu’à 4,5 m de longueur.

Utilisations et débouches

L’abaca est utilisé en corderie et dans la confection de filets, chapeaux et chaussures. Depuis les années 1970, il est apprécié en papeterie où il entre dans la confection de papiers très solides. Un débouché récent est le tissage pour des tapis et fauteuils, où son aspect naturel rappelle celui du jute.

Vidéo : Les autres fibres naturelles végétales : Les bananiers

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les autres fibres naturelles végétales : Les bananiers

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles