Les modifications structurales : La prolifération des cellules

> > Les modifications structurales : La prolifération des cellules ; écrit le: 12 juin 2013 par imen modifié le 12 novembre 2014

Elles sont importantes : multiplication des cellules, migration, synaptogénèse, myélinisation.

La prolifération des cellules

Les cellules se multiplient à grande vitesse (250 000 par minute) ; elles s’assemblent et s’unissent. Le cerveau de l’embryon est particulièrement sensible aux effets tératogènes ; ils peuvent entraîner des malformations et parfois la mort. A la 6e semaine, il est nettement visible. Les neuroblastes prolifèrent jusqu’au 7e mois et peut-être au-delà. Cette prolifération est conditionnée par différents neurotransmetteurs dont la sérotonine ; c’est là un fait important car les drogues utilisées en début de grossesse peuvent interférer dans le métabolisme de la sérotonine.
Au 20e jour, déjà avant même que se forme la gouttière neurale, se dessinent à la partie antérieure les ébauches des trois vésicules cérébrales primitives, le prosencéphale, le mésencéphale et le rhombencéphale. La tête de l’embryon bascule en avant et cela entraîne la courbure du tube neural au niveau du mésencéphale dont la convexité constitue alors l’extrémité rostrale de l’embryon. Au cours de la 5e semaine, le prosencéphale et le rhombencéphale se divisent en deux parties, si bien qu’on peut alors compter 5 vésicules cérébrales : télencéphale, diencéphale, mésencéphale, métencéphale, myélencéphale.
Jusqu’au 5e mois, le cerveau est lisse (lissencéphale) ; ensuite des sillons se creusent, des circonvolutions se dessinent au fur et à mesure de l’arrivée des cellules et de leur prolifération. La croissance des vésicules tél encéphaliques s’accompagne d’un mouvement de rotation qui conduit à l’apparition vers 2 mois et demi du lobe temporal. Les vésicules sont alors arciformes, ce qui détermine la courbure du noyau caudé et des ventricules latéraux. A la fin de la 6e semaine, apparaît l’ébauche du cervelet au niveau du métencéphale. Un fœtus humain de deux mois a ses organes : cœur, reins en place.Les techniques de dépistage prénatal des malformations et pathologies se sont perfectionnées. L’échographie permet de suivre leur développement et de déceler des anomalies du système nerveux. D’avant en arrière, on peut reconnaître les éléments médians et paramédians : la faux du cerveau, les battements de l’artère antérieure, le septum lucidum, les cornes frontales des ventricules cérébraux, le 3e ventricule, le thalamus, le cervelet, le 4e ventricule, latéralement les hémisphères cérébraux et les hémisphères cérébelleux. On peut découvrir des malformations, dilatations ventriculaires, agénésie du corps calleux. Le prélèvement de liquide amniotique (amniocentèse) permet d’établir le caryotype du fœtus, et donc de dépister les anomalies chromosomiques.

← Article précédent: L’embryon et le foetus Article suivant: Les modifications structurales : La migration des neurones


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site