Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les primates : Les hominidés

Vous êtes ici : » » Les primates : Les hominidés ; écrit le: 10 juin 2013 par imen modifié le 31 août 2018

Les premiers Hominidés

1

Le cerveau a mis des dizaines de millions d’années pour arriver aux 500 g environ des grands Singes et des premiers Hominidés. Il va presque tripler (1 400 g en moyenne) en moins de 3 millions d’années. Les études anthropologiques ne peuvent être fondées que sur des crânes fossiles et parfois de simples voûtes crâniennes. Il n’y a pas seulement augmentation globale de l’encéphale mais surtout du volume des hémisphères cérébraux et de l’étendue de l’écorce cérébrale.
La séparation des premiers Hominidés et des Singes supérieurs paraît s’être faite il y a environ 7 à 8 millions d’années. Elle fut, d’après Y. Compensée, déterminée par un phénomène géologique qui se poursuit d’ailleurs : la production d’une fissure étendue du Nord au Sud de la mer Rouge à Djibouti et au lac Halawi (ex. Nyassa), fissure de plus de 2 000 kilomètres appelée Rift africain. Rift signifie en anglais fossé. Il y a environ 8 millions d’années, ce processus de fracturation s’est accéléré et l’effondrement axial a été accompagné par l’érection des bords. Les reliefs nouveaux ont modifié le climat de l’Afrique orientale. À l’ouest du Rift, l’Afrique intertro¬picale est restée humide, la forêt a persisté ; les Primates ont continué à vivre dans les arbres et sont devenus gorilles et chimpanzés. À l’est du Rift, au contraire, par moindre abondance de pluie, la forêt a été remplacée par la savane ; les Primates de cette région ont dû s’adapter à un milieu beaucoup plus ouvert ; d’où la nécessité de se défendre, l’adoption de la station debout avec libération des membres supérieurs, l’action en retour sur le système nerveux et l’agumentation de volume du cerveau ; ainsiaurait été induit le processus d’hominisation. La bipédie serait consécutive à une déforestation.
On a objecté à la théorie de Coppens que le rift n’est pas infranchissable au point d’isoler les Singes anthropoïdes des protohumains ?
Il est certain, fait remarquer Yves Coppens, qu’à l’est du Rift parmi les milliers de restes de Vertébrés fossiles des 8 derniers millions d’années, on n’a jamais trouvé des os ou des dents de gorilles ou de chimpanzés tandis qu’à l’ouest ils sont nombreux .
Le berceau de l’humanité serait donc situé dans l’Afrique orientale. Elle va se développer durant ces 8 millions d’années en deux grandes étapes : une première préhumaine couvrira environ 6 millions d’années, une humaine occupera les deux à trois derniers millions d’années.
Les grands Singes anthropoïdes, chimpanzés et gorilles si voisins des Hominidés, n’ont semble-t-il pas évolué. L’évolution s’est au contraire poursuivie et même accélérée pour les Hominidés. La filiation a été établie sur une période qui s’étend de 8 à 3 millions d’années. On admet la succession Singes, anthropoïdes, préhumains et humains.



Vidéo: Les primates : Les hominidés

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les primates : Les hominidés

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles