Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les primates : Les hominoÏdes

Vous êtes ici : » » Les primates : Les hominoÏdes ; écrit le: 10 juin 2013 par imen modifié le 31 août 2018

Les Hominoïdes

1

Les Hominoïdes sont particulièrement caractérisés par la bipédie qui va être de plus en plus utilisée. Cette posture libère les membres supérieurs et favoriserait l’irrigation du cerveau et par là son augmentation de volume.



Du tronc des Hominoïdes se détachèrent les Pongidés, Singes arbori¬coles et brachiateurs : leur déplacement se fait par suspension dans les branches des membres supérieurs qui se sont beaucoup allongés ; mais ils sont bipèdes quand ils évoluent sur le sol. Les Gibbons, vivent en Asie du Sud-Est et dans les îles de la Sonde. Les orangs-outangs, vivent à Sumatra et à Bornéo. Alors que les petits Singes conservent leur appendice caudal, les grands Singes le perdent. Au sommet du tronc des Hominoïdes, il y a environ 8 millions d’années, une bifurcation donna en Afrique équatoriale les chimpanzés, les gorilles et les Hominidés.
Le mode de locomotion des chimpanzés et des gorilles consiste en une brachiation modifiée ; les membres supérieurs et inférieurs sont alternativement utilisés ; le déplacement terrestre se fait avec appui sur les quatre membres en position semi-érigée.
Les dimensions des Singes dits anthropoïdes (gorille 150 kg, orang-outang 100 kg) sont supérieures à celles de tous les autres Singes. Leur cerveau reste à 500 g environ mais les circonvolutions cérébrales rappellent celles du cerveau de l’Homme ; la différence réside dans la non oper- culisation en avant de la scissure de Sylvius. Les aires corticales et les noyaux centraux du cerveau du gorille présentent d’étonnantes ressemblances avec ceux de l’Homme.La parenté des gorilles et chimpanzés avec l’Homme est très importante ; elle l’est prsque autant que celle qui existe entre les chevaux et les zèbres, elle l’est plus que celle entre les renards et les chiens. La parenté génétique est en effet très grande. La comparaison des caryotypes permet de constater que les chimpanzés ont 48 chromosomes et que l’Homme en a 46 ; il a en fait deux chromosomes réunis par leur extrémité pour n’en former qu’un I Nous aurions 99 % du matériel génétique en commun avec les chimpanzés. En termes d’ADN, nous sommes virtuellement identiques ; la différence est très faible. Christian de Duve’ écrit : « En quoi consiste la modification minime de notre génotype, qui exerça une telle influence sur le produit de son expression, le phénotype ? Il est fort probable que nous devons ce changement au fait d’être retardés et à ce qu’on appelle la néoténie. » Chaque étape de la vie de l’enfance à la vieillesse est atteinte plus tardivement par l’Homme que par les Singes anthropoïdes .

Vidéo: Les primates : Les hominoÏdes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les primates : Les hominoÏdes

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles