Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les vertébrés : Les amphibiens

Vous êtes ici : » » Les vertébrés : Les amphibiens ; écrit le: 9 juin 2013 par imen modifié le 12 novembre 2014

Les amphibiens

1

Il y a 400 millions d’années s’est amorcée puis réalisée une étape majeure de l’histoire des Vertébrés : l’adaptation à la vie terrestre. Ce furent d’abord des Végétaux, puis des Arthropodes et enfin au Dévonien des Vertébrés (350 millions d’années).
Deux variétés de Poissons furent les initiateurs : les dipneustes, qui peuplent encore les eaux douces de l’hémisphère sud, pourvus à la fois de branchies et de poumons fonctionnels, et sont capables de respirer à l’air libre, et les crossoptérygiens (coelacanthes) qui vivent dans l’océan Indien, dont les nageoires pentadactyles préfigurent les membres des Vertébrés marcheurs. Ainsi les caractères principaux des Tétrapodes sont apparus initialement dans l’eau. Les premiers tétrapodes étaient aquatiques : nageoire caudale et branchies faisaient encore partie de leurs attributs. Le premier Vertébré terrestre connu est une grosse salamandre d’environ 1 mètre de long, Ichthyostega (du Groenland). L’animal, dont on connaît le squelette complet (en pièces détachées), présente encore bien des caractères qui rappellent ceux de ses ancêtres Poissons, les crossoptérygiens : même constitution générale du crâne, persistance d’une nageoire réduite sur la queue, conservation du système d’organes sensoriels du Poisson  la ligne latérale (qui se maintient jusque chez les tritons et les têtards de grenouille actuels) -, possession à la place des deux paires de nageoires des Poissons de deux paires de membres marcheurs.
L’Amphibien est un incontestable Vertébré terrestre mais pas encore bien adapté à vivre sur terre ? Grenouilles et tritons peuvent se déplacer sur terre, respirer sur terre, etc., mais pour nombre de leurs activités, dépendent encore étroitement du milieu aquatique dont ils sont sortis, d’où leur nom Amphibien. Ils pondent dans l’eau et de l’œuf sort une larve (têtard) qui mène une vie aquatique plus ou moins longue avant de se métamorphoser en un adulte capable d’aller à terre. Ils ont des organes pour respirer dans l’air, des poumons, mais encore insuffisants pour assurer tous les besoins respiratoires ; une partie, parfois importante, de la respiration s’effectue par la peau. Ils ont des reins comme ceux des Poissons, etc. Ces animaux ont besoin de l’eau et ne peuvent guère s’écarter des mares ou des lieux humides. L’adaptation à la vie terrestre n’a pas dû être immédiate. Elle s’est déroulée progressivement et se poursuivra dans la suite de l’évolution.
Le névraxe des Amphibiens comprend moelle, bulbe, cervelet, mésencéphale, diencéphale, surmonté par l’épiphyse et portant sur le plan ventral hypothalamus et hypophyse et enfin hémisphères cérébraux dépourvus d’écorce. Les organes sensoriels, les yeux, les oreilles, sont comparables à ceux des autres Vertébrés.2
A la fin du Primaire, les Reptiles vont supplanter les Amphibiens.



Vidéo: Les vertébrés : Les amphibiens

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les vertébrés : Les amphibiens

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles