Les vertébrés : Les poissons

> > Les vertébrés : Les poissons ; écrit le: 9 juin 2013 par imen modifié le 31 août 2018

Les poissons

Les premiers Vertébrés sont apparus dans la mer il y a environ 5 à 600 millions d’années. Les Poissons les plus primitifs étaient dépourvus de mâchoire mobile, d’où leur nom d’Agnathes. Ainsi la lamproie possède une bouche ronde bordée par des pièces cartilagineuses, bouche qu’elle ne peut fermer. Les Agnathes devaient se nourrir en aspirant la vase et en filtrant les particules alimentaires qu’elle contient (c’est la nutrition microphagie). Ils vont être florissants pendant une grande partie du Primaire, puis ils déclinent et ne comptent dans la nature actuelle que quelques dizaines d’espèces.
II    y a 400 à 450 millions d’années, apparaissent des Poissons dont la bouche était encadrée par des mâchoires mobiles, les Gnathostomes. Dérivent-ils des Agnathes ? Nous ne possédons aucune forme intermédiaire. Ils peuvent attraper des proies de grande taille et éventuellement les déchiqueter avant de les avaler. Avec l’acquisition de mâchoires, l’évolution des Poissons s’accélère. Ils occupent dans les eaux marines et douces des niches écologiques nombreuses. Ils réalisent de nombreuses et riches diversifications évolutives.

Le système nerveux des Poissons est déjà très évolué. Il est constitué par un cordon médullaire ou moelle épinière à l’extrémité antérieure de laquelle est :

  • un renflement archencéphalique fait d’un bulbe où sont les centres régulateurs de la respiration et d’où partent les nerfs crâniens dits branchiaux,
  • un mésencéphale important qui reçoit la quasi totalité des fibres optiques,
  • un cervelet de dimensions très variables,
  • un diencéphale du côté dorsal est l’épiphyse, du côté ventral l’hypo thalamus et l’hypophyse,
  • un télencéphale très réduit et de bulbes olfactifs. L’encéphale n’atteint jamais le développement de ceux des Vertébrés supérieurs ; il n’occupe pas toute la cavité crânienne.

La sensibilité chimique olfactive et gustative est souvent très développée chez les Poissons ; elle intervient dans la recherche des aliments dans les migrations. Les yeux sont ceux des autres groupes. Des Poissons vivant dans les grands fonds marins sont anophtalmes. L’ouïe des Poissons est faible. Un appareil statique équilibrateur existe, la ligne latérale a une grande importance.

Vidéo: Les vertébrés : Les poissons

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Les vertébrés : Les poissons

← Article précédent: Les vertébrés : Le cerveau des vertébrés de plus volumineux Article suivant: Les vertébrés : Les amphibiens


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site