Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Libellules

Vous êtes ici : » » Libellules ; écrit le: 12 avril 2012 par chayma modifié le 14 novembre 2014

Libellules Les odonates sont des insectes à métamorphoses incomplètes, sans stade nymphal immobile. Les larves, aquatiques, ont une respiration branchiale, tandis que les adultes respirent l’air atmosphérique. Ces actifs prédateurs diurnes ont de toutes petites, antennes évoquant des cils. Leur corps est très allongé et souvent grêle, le thorax porte de longues ailes rigides aux très nombreuses nervures.

Libellule ou demoiselle?

Ces ailes ne sont pas couplées et permettent diverses acrobaties, dont le vol en marche arrière. Les pièces buccales, de type broyeur, comprennent des mandibules très développées munies de «dents». Les pattes, non locomotrices, sont déjetées vers l’avant.



Les quelque 5 000 espèces connues, surtout sous les tropiques, sont regroupées en deux sous-ordres, les zygoptères à ailes égales et les anisoptères à ailes inégales. Les zygoptères, ou demoiselles, sont généralement des insectes grêles dont la tête, transverse, possède deux yeux composés bien séparés. Les anisoptères, ou libellules, ont en revanche un abdomen plus large. Leur tête, grosse et globuleuse, porte de gros yeux qui se touchent le plus souvent et peuvent comporter jusqu’à 30 000 facettes, ou ommatidies.

Une reproduction acrobatique

Les odonates ont une façon bien singulière de s’accoupler, l’appareil reproducteur du mâle étant situé sur la face ventrale des deuxième et troisième segments abdominaux. Cela est d’autant plus spectaculaire que cet appareil n’a aucune liaison anatomique interne avec les testicules (le pore génital est en fait situé entre les huitième et neuvième segments) : avant de s’accoupler, le mâle doit transférer le sperme du pore génital au -pénis», à l’avant de l’abdomen. Quand une femelle traverse le territoire d’un mâle, ce dernier vole à sa rencontre, en relevant l’extrémité de son abdomen. Si la voyageuse est consentante, elle suit le mâle. Après un vol de parade,
celui-ci la saisit au cou ou à la tête, grâce à ses pinces abdominales. La femelle recourbe alors son abdomen et l’accouplement a lieu, sur une plante aquatique ou en plein vol. La ponte s’effectue en tandem ou après séparation des partenaires.

Le masque étrange des larves

Les larves d’odonates sont toutes carnivores et aquatiques. Leurs proies peuvent être des larves d’insectes, des gastéropodes, ou même des alevins. La lèvre inférieure est très modifiée et forme le masque, un organe préhensile dont les palpes sont armés de crochets robustes, et qui est actionné par des muscles puissants et par l’augmentation de la pression sanguine dans la partie antérieure du corps.

Les larves de zygoptères nagent à la godille, grâce à leurs branchies abdominales, tandis que celles des anisoptères se propulsent en chassant l’eau de leur rectum.

La plupart des espèces effectuent leur cycle de développement complet en un an, mais, dans le nord de l’Europe, quelques anisoptères mettent quatre à cinq ans pour se développer pleinement. Lorsqu’une larve a achevé sa croissance, elle émerge en grimpant sur une plante pour effectuer sa mue imaginale.

Vidéo : Libellules

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Libellules

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles