L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde : Les réserves européennes

> > L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde : Les réserves européennes ; écrit le: 21 mars 2012 par lamia modifié le 17 novembre 2014

Les réserves européennes

En Europe (la Russie exceptée), les ressources sont surtout concentrées en mer du Nord. Il s’agit de la plus importante zone pétrolière découverte dans le monde depuis 1945 mais, depuis 2000, la production décline vite. Ses réserves ne représenteraient plus que 8,6 années au rythme actuel de production.

La Norvège est particulièrement privilégiée : elle est le 7e producteur mondial de gaz naturel, le 8e producteur mondial de pétrole (le premier en Europe) et le 3e exportateur mondial de pétrole. Toutefois, sa production pétrolière a entamé une phase de déclin ces dernières années. Il lui resterait un potentiel de réserves compris entre 9,5 et 14 milliards de barils. De nouveaux forages dans les eaux norvégiennes, notamment dans l’Arctique, pourraient toutefois s’avérer propices, mais nécessiteraient des frais élevés d’exploitation et une expertise technique appropriée.

Le Danemark est, de son côté, détenteur de 17 gisements off-shore en mer du Nord, dont celui de Halfdan, qui dispose de réserves de quelque 500 millions de barils. Quant à l’Italie, ses réserves sont estimées à 600 millions de barils, et sa production journalière de pétrole a représenté en 2005 environ 100 000 barils. De nouveaux gisements seraient actuellement découverts.

Les autres pays européens ne détiennent plus de ressources pétrolières significatives à l’heure actuelle, ou ont déjà atteint leur pic de production.
production pétrolière de la Grande-Bretagne est en plein déclin (avec 1,8 million de barils par jour en 2005 au lieu de 2,9 millions en 1999), comme d’ailleurs sa production de gaz naturel. Sa production d’hydrocarbures, en constante diminution, devrait cesser d ici deux décennies.

La production de la Roumanie est également en déclin, bien que le pays dispose encore de certaines réserves et que sa production se soit élevée à 110 000 barils journaliers en 2005. .Ukraine (80 000 barils/jour), l’Allemagne (68 000 barils/jour), la Pologne (25 000 barils/jour) et l’Autriche (17 000 barils/jour) ont une production assez faible.
a France réalise, elle aussi, une faible production pétrolière (soit moins de 2 millions de tonnes annuels) correspondant à environ 2 % de la consommation nationale, production actuellement en baisse. Cette production, réalisée dans de petits gisements, est ‘épartie dans le Bassin parisien (55 %) et dans la région Aquitaine (45 %). Ses réserves de pétrole brut, qui étaient de 19,5 millions de tonnes en 2002, représentent moins d’une décennie d’exploitation au rythme actuel.

Vidéo : L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde : Les réserves européennes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde : Les réserves européennes

← Article précédent: L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde Article suivant: L’inégalité de la répartition des réserves dans le monde : Les ressources de la Russie


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site