Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Népal (Terai): parc royal de Bardia

Vous êtes ici : » » Népal (Terai): parc royal de Bardia ; écrit le: 20 décembre 2012 par imen modifié le 13 novembre 2014

Parc royal de BardiaNépal (Terai): parc royal de Bardia

Le Terai est une province fertile du Népal célèbre pour sa flore et sa faune protégée. Il s’étend sur toute la partie nord de la grande plaine du Gange, c’est-à-dire la zone située à cheval sur le nord de l’Inde et le sud du Népal. Son climat sub-tropical ne correspond pas à l’image que l’on se fait du Népal, avec ses hauts sommets et les trekkings dans la neige.

Le parc royal de Bardia, situé dans l’ouest du Terai, est l’un des plus grands espaces sauvages du Népal. Il s’étend sur 968 km2. Limité au nord par les collines des Churias, il est bordé à l’ouest par la Geruwa, un petit bras de la Karnali, l’un des plus grands affluents du Gange, et qui débouche à Chisapani. Ce parc est couvert de forêts de sais, de prairies, de savanes et de forêts- galeries le long des fleuves. C’est la région du Népal où l’on a le plus de chances de voir un tigre ; elle dispose de zones à végétation de faible hauteur propices à l’observation des animaux. Des rhinocéros unicornes provenant du parc de Chitwan (situé au sud- ouest de Katmandou) y on été introduits en 1986. Il y reste quelques éléphants sauvages, ceux des autres parcs du Népal étant domestiques.On trouve dans cette région une grande variété de singes : des entelles, des singes brun- rouge, des macaques rhésus ; mais aussi des éléphants, des rhinocéros, des chitals, des muntjacs, des sambars, des cerfs-cochons, des cerfs des marais, des daims du Bengale, des nilgauts, des cléphants et des porcs-épics. Les carnivores y sont représentés par les tigres, les panthères, les chats de la jungle, les chacals, les civettes, les paradoxures, les mangoustes, les ours lippus et les ours à collier. La rivière Geruwa qui débouche à Chisapani abrite des poissons mahseer ,des gavials, des crocodiles des marais ainsi qu’un des rares cétacés d’eau douce,le dauphin du Gange.



Parmi les 250 espèces d’oiseaux de cette région, on peut observer des cormorans, des aigrettes, des hérons, des cigognes, différentes espèces de canards et d’oies, des gobe-mouches, des calaos, des perruches, ainsi que le florican du Bengale et la superbe grue antigone.

La flore du Terai est constituée d’un bois précieux, le sal, ainsi que de kapokiers, de shishanis et de simals aux grandes fleurs rouges.

ObservationNépal (Terai): parc royal de Bardia

La meilleure période pour se rendre dans le parc de Bardia se situe entre septembre et mai. Lobservation doit se faire le matin ou au crépuscule.

On peut observer les tigres en toute sécurité à dos d’éléphant ; l’agitation des entelles prévient de l’approche d’un tigre ou d’une panthère. Des excursions en pirogue sont également possibles et permettent de découvrir la faune très variée qui vit dans les cours d’eau et sur les rives bordées de forêts- galeries. Il est nécessaire d’être accompagné d’un guide forestier afin de repérer les animaux et de se déplacer en toute sécurité. Lentrée du parc est située à Motipur. Son siège se trouve à Tharkurdwara, à 8 km de Chisapani sur la Mahendra Raj Marg. C’est là que l’on louera un éléphant et un guide.

Pour des raisons de sécurité, il est interdit de se déplacer la nuit dans le parc. Il faut prévoir ses provisions à l’avance.

Lagence Tiger Tops (Durbar Marg, POB 242, Katmandou) organise des safaris dans les différents parcs, notamment dans celui de Bardia.

Vidéo : Népal (Terai): parc royal de Bardia

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Népal (Terai): parc royal de Bardia

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles