Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Poisson-faucon de taches rutilantes

Vous êtes ici : » » Poisson-faucon de taches rutilantes ; écrit le: 25 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Poisson-faucon de taches rutilantes

Poisson-faucon de taches rutilantes

La répartition de ce poisson comprend les eaux tropicales de l’Atlantique occi­dental, de la Floride aux Bahamas, aux Grandes et Petites Antilles et le long des côtes de l’Amérique centrale. Cette espèce, qui atteint 8 cm de long, vit entre 2 et 50 m de profondeur. Chez les jeunes, les yeux sont situés au milieu de la tête et le bord postérieur de la nageoire caudale est échancré ; chez les adultes, ils ont une position beaucoup plus élevée sur la tête et l’extrémité de la nageoire cau­dale est rectiligne . On connaît une trentaine d’espèces de poissons-faucons, qui fréquentent surtout les côtes rocheuses et les récifs coralliens dans les océans Indien, Pacifique et à l’ouest de l’Atlantique. On les distingue, entre autres, aux rayons inférieurs, raides et allongés de leurs nageoires pectorales sur lesquelles ils s’appuient pour se reposer sur le substrat. On notera que, sur la partie anté­rieure de leur nageoire dorsale, l’extrémité des rayons se prolonge par une épine pourvue d’un pinceau de filaments . La plupart de ces poissons sont de pe­tite taille et ne dépassent pas 20 cm de long. Ils se tiennent généralement sur les Coraux, vivants ou morts, attendant le passage d’une proie, Crustacé ou poisson (petit ou jeune). Certains sont robustes, ont une grosse tête et des couleurs bigar­rées. Les mâles ne diffèrent des femelles ni par la coloration ni par la forme du corps, à l’exception des mâles de l’espèce Oxycirrhites typus, chez lesquels la na­geoire caudale et les nageoires pelviennes présentent une frange foncée ou noire. Le plus souvent les mâles âgés ont un harem de deux à sept femelles. Quand le mâle meurt, l’une des femelles change de sexe et prend sa place. Les poissons- faucons sont donc hermaphrodites et protogynes, c’est-à-dire que chaque indi­vidu possède des glandes sexuelles mâles et femelles, mais ces dernières se dé­veloppent plus tôt que les organes mâles (c’est le contraire dans la protandrie). Chez Cirrhitichthys oxycephalus, on a constaté que les femelles prêtes à frayer entrent, le soir, dans le territoire d’un mâle et s’appuient à l’extrémité d’une bran­che de Corail. À la nuit tombante chacune s’approche du mâle, décrit un cercle et, au moment ou les deux se mettent à monter, ils émettent leurs produits sexuels (ovules, laitance) dans l’eau. Œufs et alevins sont pélagiques ; les seconds flot­tent pendant plusieurs semaines avant de descendre sur le fond.



Vidéo: Poisson-faucon de taches rutilantes

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Poisson-faucon de taches rutilantes 

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles