Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Sébaste marbré

Vous êtes ici : » » Sébaste marbré ; écrit le: 28 mai 2012 par Hela modifié le 14 novembre 2014

Sébaste marbréSébaste marbré

Le Sébaste marbré  (35 cm), qui se tient près du fond, le long des côtes ro­cheuses, fréquente les eaux proches de Hokkaido et de là jusqu’au sud du Japon, près de la Corée, du sud de la Chine et des Philippines. Les jeunes se dévelop­pent dans la cavité ventrale de la femelle entre décembre et avril.

Le Sébaste-chèvre ou Rascasse du Nord (Helicolenus dactylopterus) , qui atteint 46 cm de long, est répandu au large du Japon méridional, par exemple d’Ibaraki et Shimane jusqu’à la Corée. Il vit aussi dans l’océan Atlantique, de la Norvège à Madère, dans l’ouest de la mer Méditerranée et peut-être dans la mer Rouge. On le rencontre entre 200 et 800 m de profondeur, voire jusqu’à 1 000 m. Seuls les jeunes vivent dans les eaux littorales. C’est un prédateur qui chasse des poissons, des Crustacés et des Seiches. La face interne de ses opercules et son go­sier sont bleu foncé. On le pêche par hasard et il n’a de valeur économique qu’en Méditerranée. Entre 60 et 600 m de profondeur, les eaux voisines de l’Afri­que du Sud sont fréquentées par le Jacopever (Helicolenus maculatus), qui me­sure 30 cm de long. Ce poisson est surtout abondant entre la baie de la Baleine et Durban, et on le capture souvent en grand nombre au chalut. Sa chair est ex­cellente.



La faculté qu’ils ont de se confondre dans leur environnement est très avanta­geuse pour de nombreux sébastes et rascasses. Cela vaut tout particulièrement pour les espèces qui ont une vessie gazeuse atrophiée. L’aspect des rascasses des genres Parascorpaena, Scorpaenopsis, Ablabys et Rinopias leur permet de res­sembler parfaitement à leur habitat. Iracundus signifer a un comportement de chasse fort curieux : quand il voit une proie qui s’approche il agite sa nageoire dorsale dont le troisième rayon épineux porte un ocelle qui ressemble à un œil. L’agitation de la nageoire dorsale feint la présence d’un petit poisson ouvrant la bouche. Sa curiosité éveillée, la proie vient tout près de la rascasse qui la capture puis la dévore.

Vidéo : Sébaste marbré

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Sébaste marbré

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles