Téléostéens

> > Téléostéens ; écrit le: 9 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description générale

Le groupe des téléostéens est un groupe extrêmement diversifié d’actinoptérygiens, qui représente en fait l’écrasante majorité des « poissons » actuels et la moitié des vertébrés. Les téléostéens ont un mode de capture buccale qui leur est particulier et qui, toutefois, présente des variantes selon les nombreuses lignées qui forment ce groupe immense. Le mécanisme de capture des proies, chez les premiers téléostéens diffère de celui des autres actinoptérygiens. D’une manière générale, la capture se fait par inertie de succion : le volume de la chambre orobranchiale, cavité de la bouche et des branchies, est subitement augmenté par des mouvements spéciaux de toutes les parois de cette chambre : élévation de la tête, abaissement de la mâchoire, dépression de l’appareil portant l’opercule, mouvements latéraux des opercules.
Cela provoque une brusque dépression, et donc une aspiration d’eau qui entraîne la proie. Chez les téléostéens tardifs, le mécanisme de capture se spécialise et la mâchoire supérieure devient complètement protractile.

 Quelques caractères dérivés propres

■ Dans la mâchoire supérieure, l’os prémaxillaire devient mobile.
Sur les fig. lb sont indiqués le maxillaire (mx) mobile et le prémaxillaire (pmx) immobile sur un crâne schématique de non-téléostéen. Sur la fig. le, la mobilité extrême du maxillaire et du prémaxilaire est montrée sur un crâne de carpe.
■ Dans le squelette caudal, les arcs uraux neuraux s’individualisent du corps vertébral pour donner des couples de petites baguettes osseuses, les uroneuraux pairs (uni, un2, un3, fig. 2c représentant le squelette caudal d’une truite).
■ Nageoire caudale: Il existe une symétrie apparente de la nageoire caudale . Chez les autres actinoptérygiens, les lobes inférieur et supérieur de la queue n’ont pas la même importance: la caudale est asymétrique. Les téléostéens acquièrent une symétrie apparente de la queue  par développement simultané des os suivants:les uroneuraux (paires d’épines disposées  sur les vertèbres caudales, et les hypuraux (os plats du lobe inférieur de la nageoire caudale. La caudale reste asymétrique en profondeur puisque la colonne vertébrale se termine dans le lobe supérieur.
■ L’asymétrie profonde de la nageoire caudale est également due à la torsion de l’axe caudal de la colonne vertébrale au niveau du centre préural 1 .

Écologie

C’est un groupe trèituent presque la m colonisent tous lea de – 1 l()00mà + 4! jusqu’aux eaux pola très diversifiés sur gique et comporten 514 CLASSIFICATION PhYLOGÉMÉTIQUE.

 Vidéo: Téléostéens

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur: Téléostéens

← Article précédent: Halécomorphes Article suivant: Crénarchées


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site