Thermoprotéales

> > Thermoprotéales ; écrit le: 9 décembre 2011 par La rédaction modifié le 18 novembre 2014

Description générale

Les thermoprotéales sont des bâtonnets rigides de longueur variable, de diamètre compris entre 0,15 et 0,4 ¡im, qui peuvent présenter des bifurcations. La paroi est de nature glycoprotéique. Génomes séquencés .

Quelques caractères dérivés propres

Les caractères dérivés propres sont moléculaires ; ils se trouvent en particulier dans les séquences du gène de l’ARN ribosomique 16S, ainsi que dans les gènes codant les protéines des machineries de la transcription et de la traduction.

Ecologie

On trouve Thermoproteus dans les sources chaudes riches en soufre. C’est une bactérie anaérobie stricte qui croît à des températures comprises entre 70 et 97 °C et à un pH compris entre 2,5 et 6,5. Son métabolisme est de type organotrophe; elle peut procéder à une respiration anaérobie en oxydant le glucose, les acides aminés ou d’autres molécules organiques avec le soufre comme accepteur d’électrons. La molécule réduite produite est donc de l’hydrogène sulfuré (H2S). Thermoproteus peut également présenter un métabolisme de type chi miolithotrophe en utilisant le dihydrogène et le soufre comme donneurs d’électron. Le monoxyde et le dioxyde de carbone sont alors les sources possibles de carbone. Le glycogène sert de molécule de stockage.

Exemples

Hyperthermus butyl ¡eus; Thermofilum pendens; Thermoproteus tenax.

  • base de l’ARN 16S
  • Plus ancien fossile connu:aucun.
  • Répartition actuelle:84 CLASSIFICATION PhYLOQÉhÉTIQUE

← Article précédent: Crénarchées Article suivant: Désulfurococcales


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site