Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Zimbabwe:parc national de Hwange

Vous êtes ici : » » Zimbabwe:parc national de Hwange ; écrit le: 20 décembre 2012 par imen modifié le 13 novembre 2014

Parc national de HwangeZimbabwe:parc national de Hwange

Au Zimbabwe, toutes les beautés de l’Afrique semblent s’être rassemblées. Ses vallées verdoyantes entre des hauteurs rocheuses lui ont d’ailleurs valu le nom de « Suisse de l’Afrique ». Ce pays est remarquable tout d’abord par les légendaires chutes Victoria, hautes de 1 700 m, et qui plongent dans les gorges du Zambèze, formant des nuages de gouttes d’eau visibles à 40 km à la ronde ; en aval, le lac Kariba, l’un des plus grands lacs artificiels du monde, qui a englouti des kilomètres de forêts, est devenu un extraordinaire rendez-vous d’éléphants, d’hippopotames et d’oiseaux ; au sud-ouest du pays, les collines de Matopo, rochers de granit érodés, cachent dans leurs grottes de superbes peintures rupestres, vieilles de plusieurs milliers d’années ; à l’est, se dressent les montagnes. Partout se disperse une faune extraordinaire et la liste serait

longue des centaines d’espèces d’animaux que l’on y trouve.



Enfin, le portrait du Zimbabwe serait incomplet si on ne citait pas l’étonnant site archéologique qui a donné son nom au pays, « Great Zimbabwe », ancienne cité fondée en 1200.

Le parc national de Hwange (anciennement Wankie), situé à l’ouest du pays, s’étend sur 14 000 km2. Quelques centaines de panthères vivent dans cette région.Zimbabwe:parc national de Hwange

Outre les panthères, on peut observer dans le parc de Hwange des troupeaux d’éléphants pouvant compter jusqu’à 100 individus, quelques centaines de lions, des guépards, des lycaons, des chacals, des genettes, des civettes, diverses mangoustes, des hyènes tachetées, des buffles, des gnous, des koudous, des bubales, des impalas, des zèbres, des rhinocéros, des oryctéropes, des pangolins, des babouins, des vervets, ainsi qu’environ 400 espèces d’oiseaux, dont les flamants roses, les becs-en-ciseaux, les pélicans, les glaréoles, les bulbuls, les jacanas, les circaètes, les calaos, les autruches et les outardes. C’est au Zimbabwe qu’ont été repérés le plus souvent les guépards royaux, dont les taches se joignent pour former des bandes noires.

La végétation est composée essentiellement de mopanes et de baobabs.

Observation

La meilleure période pour se rendre au Zimbabwe se situe d’avril à octobre. Dans l’enceinte du parc national de Hwange, l’observation de la faune se fait autour des mares, les plus fréquentées étant celles de Nyamandhlovet Guvalala (près de Main Camp), particulièrement riches en minéraux. On y verra surtout des ongulés mais les fauves s’y rendent également.

Les panthères ne sont pas les félins les plus faciles à voir en Afrique du fait de leurs habitudes arboricoles.Zimbabwe:parc national de Hwange Il faudra donc de la patience et une bonne paire de jumelles pour les repérer. Elles sont surtout actives la nuit ; le jour, elles se reposent dans les arbres et peuvent être vues à l’aube et au crépuscule. Des excursions nocturnes sont possibles par nuit de pleine lune, ce qui permet une observation des animaux en période d’activité ; c’est évidemment l’idéal pour observer les panthères. Le parc de Hwange comporte un réseau de 482 km de routes, qu’on peut emprunter en louant une voiture tout-terrain ; on peut également s’y rendre en safari organisé avec un guide. Comme dans tout autre lieu, il faut se déplacer lentement et ne pas trop approcher les animaux.

Vidéo : Zimbabwe:parc national de Hwange

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Zimbabwe:parc national de Hwange

← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles