Chimères (holocéphales)

> > Chimères (holocéphales) ; écrit le: 3 août 2012 par chayma modifié le 13 novembre 2014

Chimères (holocéphales)

En se séparant des élasmobranches (requins et raies) dès le jurassique inférieur, les chimères n’ont pas vraiment fait une bonne affaire : elles ont assez peu évolué (les genres actuels sont connus depuis le crétacé supérieur) et leur diversité a notablement diminué. Il ne subsiste dans la faune actuelle que trois familles totalisant une trentaine d’espèces.

Outre leur squelette cartilagineux et leurs quatre paires de fentes branchiales recouvertes d’un opercule membraneux, les chimères présentent des caractères originaux par rapport à leurs proches parents, les requins et les raies. Ainsi, leurs dents, soudées en plaques dentaires, ressemblent à des incisives de rongeur, d’où leur nom de rabbitfish. Les narines sont en communication avec la bouche et permettent la respiration. Les chimères n’ont pas de cloaque, les papilles anale et urogénitale étant séparées. Leur peau est nue, à l’exception de quelques denticules cutanés sur le dos, le long de la ligne latérale et sur les appendices sexuels du mâle. Les nageoires sont généralement bien développées. La première dorsale, triangulaire et érectile, est précédée d’une forte épine venimeuse ; la seconde dorsale est basse et longue. La nageoire caudale est asymétrique ou bien se prolonge par un filament en queue de rat.

Les chimères vivent en pleine eau ou près du fond, depuis la côte jusqu’à la plaine abyssale. Les populations les plus abondantes se situent sur la- pente continentale, entre 300 et 1 500 mètres de profondeur. Les chimères sont des nageurs indolents qui progressent par ondulations de la partie postérieure de leur corps ; la navigation» est assurée par les nageoires pectorales. Prédateurs actifs la nuit, leur régime alimentaire est constitué d’invertébrés benthiques et de petits poissons. Les mâles sont armés de divers appendices sexuels : une paire d’organes copulateurs (les ptérygopodes) et des appendices prépelviens et frontaux pour s’agripper aux nageoires de la femelle. Les œufs, protégés par une enveloppe cornée, sont déposés sur le fond; ils écloront après une période de gestation de neuf à douze mois. Les adultes ont une taille de 40 à 200 centimètres selon les espèces, les femelles étant en général plus grandes que les mâles.

Les chimères ont une large répartition géographique, elles existent dans tous les océans, depuis l’Arctique jusqu’aux eaux subantarctiques. Parfois abondantes, elles font l’objet d’une pêche industrielle, pour leur chair excellente et l’huile de leur foie, dans l’Atlantique Nord et en Nouvelle-Zélande. D’aspect peu avenant, on les commercialise sous forme de filets utilisés pour la préparation des Fish and chips.

Vidéo : Chimères (holocéphales)

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Chimères (holocéphales)

← Article précédent: Chouettes, hiboux (strigiformes) Article suivant: Les isotopes artificiels : Les molécules marquées


Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles de tout le site