Un site du réseau encyclopédique Savoir.fr
➔ ENVIRONNEMENT

Les isotopes artificiels : Les molécules marquées

Vous êtes ici : » » Les isotopes artificiels : Les molécules marquées ; écrit le: 5 août 2012 par azza modifié le 13 novembre 2014

Les isotopes artificiels : Les molécules marquées

Les isotopes artificiels : Les molécules marquéesPlus élaborée, la technique des molécules marquées consistait – et consiste toujours – à introduire l’atome radioactif du traceur considéré dans l’architecture d’une molécule particulière, adaptée au problème biologique à étudier. La radioacti­vité de cet atome-espion, permet de suivre la molécule tout au long de son chemiment biologique. Si elle est brisée lors d’une réaction bio-chimique, le suivi de l’atome radioactif pourra permettre de savoir quelles liaisons se sont rompues. En remplaçant l’oxygène 16 de l’eau (HzO) par l’isotope lsO, radioactif, on peut étudier le flux sanguin, par exemple au niveau du cerveau. Des molécules plus spécifiques, comme des hormones, sont utilisées pour explorer préférentiellement le foie, le rein, ou un autre organe. Des anticorps marqués permettent de suivre « à la trace » le pro­cessus de leur action contre tel ou tel agent invasif de l’organisme. Des molécules en­trant dans la composition de l’ADN peuvent également être rendues radioactives, et c’est l’ADN lui-même que l’on peut alors « tracer », notamment aux moments les plus importants de la division cellulaire. Ces méthodes ont permis à la biologie d’ef­fectuer d’immenses progrès.

Vidéo : Les isotopes artificiels : Les molécules marquées

Vidéo démonstrative pour tout savoir sur : Les isotopes artificiels : Les molécules marquées



← Article précédent: Article suivant:

Laisser une réponse

Votre mail ne sera pas publié

Top articles